Mardi 2 décembre 2014 2 02 /12 /Déc /2014 00:00

Il y avait le morceau d'aluminium qu'on rompait en décapsulant les bières

Il y a le gaz qu'il faut bien penser à éteindre

 

Il y avait le boulevard, les virages, les avenues

Il y a la rue, les arrêts de bus, les allées

 

On allait à l'école, à l'usine, à la mer, chez des amis

On va à la pharmacie, à la poste, chez le médecin

 

On prenait un fraisier et du champagne

On prend une soupe

 

Il y avait les enfants

Il n'y a plus les enfants

 

Il y avait Jean Gabin

Il y a Jean Dujardin

 

On était trop jeune

On est trop vieux

 

Bientôt,

On n'est plus

Par Ugo - Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Jeudi 20 novembre 2014 4 20 /11 /Nov /2014 00:00

En marchant dans Milan avec toi ce qui t'avait frappé c'était les terrasses pleines, les fils du tramway. On avait remarqué tous les deux cette église bizarre. Mais moi c'est cette fille qui t'a bousculé que je retiens.

On dit "Milan, Milan, c'est beaucoup de choses". pour nous, c'était surtout ça.

Ca et la mascotte Estathé. Y en a au moins 5 des photos de toi avec.

6 mois après, en regardant tes photos, en rapprochant les pointillés, Milan c'était pas une ville, pas un lieu, c'était des images. Des images de toi.


 

 

 

Par Ugo - Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Jeudi 13 novembre 2014 4 13 /11 /Nov /2014 00:00

En rêve, tu passes la main sur son ventre, tu le découvres. Tu la découvres. Elle te regarde, elle soupire. Elle commence à avoir chaud. Toi aussi, mais tu essaies de ne pas lui montrer. Raté, tu vois la goutte de sueur sur ton front?

En rêve, son visage généreux, joufflu, souriant et toi sortez du bar, y a personne dans la rue. Elle te dit viens, on va plutôt par là. Alors, tu vas plutôt par là avec elle. Il fait froid d'un coup, parenthèse du dehors. Tu t'en rends pas compte, mais tu trembles un peu et ton cœur bat vite. Est-ce que tu vas faire des trucs interdits?

T'as des flashs de toi et elle. Elle devant, toi derrière par la main, tu matterais son cul moulé dans son pantalon rouge. Tu te vois déjà lui retirer sa ceinture. Tu ne sais plus ce qui interdit. Rien n'est interdit avec elle.

En rêve, vous vous enlacez, vous tournoyez chaudement, vous avez la même couleur de peau maintenant. Vu de l'extérieur, ça se mélange, alors tu ne sais plus quel corps est à qui. Bientôt, tu te fais envie toi-même. Ta propre chair te fait bander.


Et il y a cette fille qui se brosse les dents à côté de toi.

Gros dégueulasse. Il est temps d'aller te coucher.

 


m-aime-en-re-ve.jpg

Par Ugo - Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Vendredi 7 novembre 2014 5 07 /11 /Nov /2014 00:00

Il est 18h40. La nuit est tombée. J'ai cessé mes activités diurnes depuis 1 bonne heure et je ne compte pas les reprendre. Je sais déjà ce que je vais manger ce soir, c'est dans un sac plastique dans l'entrée. Donc j'attends. C'est désespérant.

 

Il faudrait un match de l'équipe de France, une élection présidentielle, quelque-chose comme ça.

Par Ugo - Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Samedi 1 novembre 2014 6 01 /11 /Nov /2014 00:00

Symbole gentiment désuet que le drapeau du pays dans lequel tu habites, mais symbole quand même.

 

Il flotte et donne le ton - tu es en Italie ou en Serbie, ça n'est pas la même chose.

De temps en temps, tu le prends en photo.

Par Ugo - Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Mercredi 15 octobre 2014 3 15 /10 /Oct /2014 00:00

Sur le chemin du retour, je saisissais pas toutes les enseignes.

Notamment une qui reprenait le début du couplet d'une chanson du Club Dorothée.

J'ai eu l'air dans la tête jusqu'à ta rue, ma rue. Notre rue, bientôt.

J'étais tout seul dans la rue, alors qu'il y a... 1, 2, 3, 4, 5. 5 fois... 5 fois... 100 ou... 1000 fenêtres!

Pas un qui est dehors avec moi. Tous cloîtrés.

Je me suis surpris de l'ouverture de la porte. Je me suis souvenu du digicode finalement.

Tu es réveillée? Tu m'as attendu?

Non, tu es déjà au lit, dans notre lit. Tu t'es endormie.

Tu t'es endormie la lumière allumée. Tout ira bien.

Par Ugo - Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Mercredi 1 octobre 2014 3 01 /10 /Oct /2014 00:00

Pour l'instant oui, ça va bien.

Tu es dans le mouvement, dans le pas grand chose.

Dîner, bain, télé, histoire, brossage de dents.

Mais un jour, tu auras une pensée fugace.

Tu penseras que tes enfants ne grandissent pas assez vite, que tes meubles se rapprochent les uns des autres.

...

Il était là cet évier?

Par Ugo - Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Mercredi 17 septembre 2014 3 17 /09 /Sep /2014 00:00

Elle marche toujours en penchant imperceptiblement à droite. Rarement à gauche. Il faut bien faire attention pour s'en rendre compte.

Elle connaît tout Paris. De la rue du Ruisseau au Quai d'Austerlitz. Des façades immaculées du XVIe à la cité du sang. Des Batignolles au Petit Montrouge.

Avec le même regard bienveillant, la même démarche bancale, elle a parcouru toute la capitale. Dans le sens des aiguilles d'une montre. Rarement l'inverse.

Avec quelques amis, ou seule avec des commissions, elle est passée dans les tunnels et sur les ponts.

Et puis un lundi de l'année 1934, elle s'est arrêtée. Le métro et l'automobile avaient eu raison d'elle.


Ceux qui faisaient bien attention voyaient que sa petite ceinture penchait plus souvent du côté droit.

 

 

http://www.pierrefolk.com/theme/PC/30.jpg

 

 


Image: via Pierre Folk

 

Par Ugo - Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés