Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2009 7 22 /02 /février /2009 00:00
Ce petit freeware fait parfois des siennes. Non pas qu’il fonctionne mal ou qu’il soit infesté de virus. Non. Il me surprend. C’est fou de se faire surprendre par un gratuiciel.
Wallpaper : il change à fréquence régulière le fond d’écran de mon pc à partir d’une galerie d’images programmée. De quoi ne pas être surpris. Et pourtant.
Ce matin, il choisit - au hasard - une photo d’un quai lillois. Près de la citadelle. Rien d’exceptionnel avec cette photo. Si ce n’est qu’elle vient du dossier « Tour des Villes 2006 ».

16 ans, presque 17, sacoche et c’est tout. Pas de clés, seulement quelques billets. De train. Marcher dans la ville et découvrir. Ce matin là, j’avais décidé de voir comment c’est au Nord, et à l’Ouest de Lille. A la recherche de la citadelle qui était dessinée sur la carte à l’auberge, j’étais tombé sur cet endroit sympa.
Posé un quart d’heure sur un banc minéral, un goût de liberté dans la bouche. Je décidais d’immortaliser le souvenir, au risque d’ajouter une photo pas top dans ma carte mémoire.


Quai du Wault, Lille // Août 2006

Aujourd’hui c’est dimanche. Je continue de regarder la photo que ce freeware a décidé de me faire voir toute une journée. Trois mois, non quatre. Quatre mois que j’habite ici et je suis encore jamais passé, jamais repassé par cet endroit. En fait, je sais même pas où c’est avec précision.
L’aspirateur est passé, les ongles coupés, peu de vaisselle. Ca fait une semaine que le vélo est stationné au coin de la rue. Allez, j’y vais.
Ce matin, je décide de revoir comment c’est au Nord et à l’Ouest de ma ville.

19 ans tout juste, des clés de vélo, de studio, de boîte aux lettres. Ma vie dans cette ville, autour de cet anneau. 3 mégapixels de plus dans l’appareil photo.
Et cette émotion qui envahit ce nouvel Ugo. Un Ugo plein qui se remplit de la nourriture de l’Ugo en cours de remplissage. Un trop-plein qui ralentit le temps et qui stoppe le coup de pédale. Jusqu’à l’arrêt total. Ici, rien n’a changé. Le pied sur le banc minéral, je domine cet Ugo affalé ouvrant sa gourde. Le regard dans le sien, je respecte ce passé constructeur.


Quai du Wault, Lille // Novembre 2008

Trop conscient des quatre points cardinaux et des rues adjacentes, je cherche encore cette ouate qui me guidait au hasard.
Tâtant mon porte-clés, j’envie celui qui ne possédait rien.

Mais tâtant mon vélo, de mes propres ailes, je vole.
Je n'envie pas, je vole.


Quai du Wault, Lille // Février 2009

Et puis je gèle.

Partager cet article

Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article

commentaires

L U C 29/05/2009 12:32

Bravo à toi, Ugo, pour ces impressions si personnelles et pourtant tellement universelles.
Et bravo à Claudio pour la citation : en effet, la dualité de l'être était un sujet important pour Alfred de Musset.

(J'ai essayé de laisser ce commentaire sur la note d'aujourd'hui, mais je n'y arrive pas, quel est ce mystère ?)

Ugo 29/05/2009 12:49


"Si personnel et pourtant tellement universel" : ça me plaît bien ça. Très beau compliment.

(Merci de me faire part du mystère, mais je n'y peux rien malheureusement)


Claudio 22/02/2009 11:47

Excellent !
Profond et sans emphase. Comme il se doit.

Le regard extérieur. Parfait.
"En face de moi vint s'asseoir, un homme vêtu de noir, qui me ressemblait comme un frère"
Musset (Nuit de décembre)

mcbarbara 22/02/2009 08:57

Joli très joli , encore, merci pour le lien

I am an independent Social Media Consultant, check my portfolio:

http://ugoorlando.com/

Community-Management-Freelancer.png