Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2015 3 25 /02 /février /2015 00:00

Je lis sur un banc aujourd'hui. Pas toute la journée, je me suis seulement installé à 18h, mais disons que c'est le projet de ma fin d'après-midi. Sorti du travail tôt, je vais rejoindre ma famille plus tard. Un parc sur le chemin, un banc au hasard. Il faut savoir prendre du temps pour soi.

Entre deux pages, je fais une pause. Pour me laisser digérer le chapitre 4 et - une fois que j'aurais terminé le livre - ne pas trop le confondre avec le chapitre 5. Il y a des livres où le narrateur change d'un chapitre à l'autre, où l'histoire avance beaucoup, où on voyage d'un contient à l'autre. Dans ces livres là, on ne peut pas se tromper, mais celui-ci non. C'est un livre simple, à l'échelle d'une courte vie.

Alors, entre deux chapitres, je regarde autour de moi. Ici, un homme promène son chien. Là, une femme promène son enfant. Là, un homme promène sa mère. Seulement des gens qui s'aiment.

Mon regard se pose sur le banc. Encore des gens qui s'aiment, des +, des =, et des cœurs gravés. Il y a des voyageurs aussi: des prénoms, des années. C'est amusant de voir qu'Avril 2004, Juillet 2005 et Janvier 2002 côtoient Août dernier. A quelques centimètres d'écart. Il y a des prénoms espagnols, américains, mais français aussi.

Et puis, il y a des voyageurs qui s'aiment. Et puis il y a mon initiale. Et puis celle de mon ex. Mon écriture de l'époque gravée. 1999. Weekend à Lyon en car. On avait le temps, on connaissait pas. La route qui défilait, je te parlais et tu t'écroulais sur mon épaule ; je me taisais.

Et il y a ce cœur. Et il y avait la façon dont on s'aimait tous les deux.

Ce goût cuivré dans la bouche quand je te disais "je t'aime".

Et à quoi tu pensais quand tu me le disais.

Et à qui je pensais quand je te le disais.

 

Toi aussi, tu reviens sur ce banc de temps en temps?

 

instagram.com-p-zVRlF_ignr.png

 


Photo: mrs__schu sur Instagram

Partager cet article

Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article

commentaires