Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2016 7 31 /01 /janvier /2016 01:00

Depuis ses 21 ans, il a dû se lever à huit heures moins dix.

 

Huit heures moins dix, ce n’est pas trop tôt c’est bien. Monsieur Renard a de la chance: il n’habite pas loin de son travail, il n’a pas eu d’accidents de carrière, il mange peu au petit-déjeuner.

 

Tous les matins, huit heures moins dix annoncent la routine d’usage. Toujours récolter une boule de chaussettes dans le panier à boules de chaussettes. Toujours la Laguna dans la garage, véhicule acquis à des conditions avantageuses dès le début de sa carrière.

 

Monsieur et Madame Renard n’ont jamais eu d’enfants. Le week-end, ils prenaient la voiture pour faire du sport ou du tourisme un peu plus loin. A trente, parfois quarante kilomètres de chez eux. Si bien que sans s’en rendre compte, ils se levaient tous deux, tout le temps, à huit heures moins dix.

 

Huit heures moins dix, toute sa vie, pour un départ à neuve heure moins le quart et une arrivée à neuve heure pétante. Jeune, il était en retard aux réunions matinales. On l’appelait Monsieur Neuve-Heure avec humour, parfois une pointe de reproche. Cela amusait bien le jeune Renard: il savait au fond de lui qu’il était Monsieur Huit-Heures-Moins-Dix.

 

Grâce à sa régularité, Monsieur Renard a pu évoluer rapidement. On disait de son travail qu'il était rigoureux, jamais déstabilisant. Alors, lorsqu’on lui prévoyait un vol avant 10h, c’était non. “Beaucoup trop juste”, disait-il simplement.

 

Échelon après échelon, il a gardé cette habitude. Il l'a imposée à son équipe. Certains refusaient, mais les meilleurs tenaient le rythme, et le remerciaient.

 

Lors de son pot de départ en retraite. Monsieur Renard, 40 ans de boîte, a tenu un discours émouvant. Forcément. On lui a offert une belle montre, et puis il est parti pour de bon. Les plus anciens ont souri en remarquant que Monsieur Renard avait quitté l'entreprise à 19h50, très précisement.

 

Huit heure moins dix, ça a été bien pratique pendant toute la carrière de Monsieur Renard. Mais dès le premier jour de sa retraite, cette heure s'est révélée obsédante.

 

Monsieur Renard se lève toujours tous les matins à huit heures moins dix. Comme si on rebranchait toutes les nuits ce putain de réveil. Impossible de se rendormir. Tous les matins, une longue journée l'attend. A imaginer sa prochaine activité. S'occuper absolument pour passer le temps. Se fatiguer absolument pour pouvoir se coucher, et se lever toujours à cette salope d'heure moins dix de merde.

 

Madame Renard le sait bien: à ce rythme, Monsieur Renard ne va pas tenir longtemps.

 

Photo source via: Claudio

Partager cet article

Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article

commentaires

Didier 02/02/2016 05:43

Joli !
Voyou !
Bises :-)

Ugo 02/02/2016 08:36

J'avais écrit l'ébauche très rapidement après ton défi. Mais je ne suis retombé dessus qu'il y a peu :)

I am an independent Social Media Consultant, check my portfolio:

http://ugoorlando.com/

Community-Management-Freelancer.png