Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2009 2 24 /11 /novembre /2009 00:00
Cet air de fin de vacances ou de fin de week-end. Ce voyage on le voulait, on l'a réservé, on y a été. On a changé de l'argent, fait des plannings de journées. Et voilà, c'est déjà fini.

On avait prévu un peu trop de la monnaie locale.
Des couronnes, des dollars ou des livres.
Alors, dans une station service, chez un épicier ou dans un magasin de souvenirs.
Ou en dépense les dernières pièces.

On y entre avec l'aisance de celui qui doit dépenser de l'argent pour rien. Avec un rictus de luxe.
Mais aussi avec la rigueur comptable de celui qui ne doit pas dépasser son budget d'un centime.
Alors, on prend des crayons un peu stupides, un peu chers. Mais il y a le plan de métro de la ville imprimé autour, c'est sympa. En les soustrayant de notre budget superflu, on se dit que ça fait toujours ça et que ça fera plaisir à quelques-uns.
On se dit qu'on rentrera au pays comme un colon avec des fruits jusqu'alors inconnus ; comme un explorateur avec des cartes de nouveaux territoires. Peu après, on se dit qu'on aura l'air d'un imbécile à offrir ce genre de cadeau. Peut-être faudra-t-il expliquer la raison d'un tel achat.


Alors, on calcule en se tordant les sourcils les équations de bonbons en sticks. Si je prends 4 de ceux-là à 0,82 le paquet, et 2 de ceux-là à 1,09... Ah, mais il y a aussi ceux-là. On ne les trouve pas chez nous, ceux-là. Alors, on en prend autant que possible et on laissera la monnaie à la caissière. Peu après, on se dit qu'on aurait dû réfléchir à deux fois avant d'acheter 8 paquets de ces pastilles dégueulasses. Peut-être faudra-t-il les jeter au bout d'un moment.

De retour dans notre cercle... Les crayons se sont perdus et les bonbons ont fait grimacer.
On comprend alors que cette monnaie superflue était plus précieuse que son pendant de souvenirs.

On avait prévu un peu trop de la monnaie locale.
A vrai dire, on avait un peu trop prévu.

Partager cet article

Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article

commentaires

Claudio 24/11/2009 13:07


Suggestion : transformer les pastilles dégueulasses en madeleines de Proust.