Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 00:00

Ce n'est pas vraiment une librairie, c'est plutôt un magasin de livres.

Elle est jolie de l'intérieur, elle doit avoir entre 25 et 30 ans. Plus proche de 25. Elle n'est pas si vieille, mais elle s'inquiète de temps en temps de finir comme la vieille fille de la bibliothèque.

La jeune fille de la librairie ressemble à une jeune prof de français. Une qui ne voudrait jamais ressembler à une vieille prof de français. Elle a nez un peu gros, avec un vague reste d'acné. Arrivée trop tôt, elle n'est toujours pas tout à fait partie, l'acné est injuste.


C'est peut-être le fait de ne pas être trop jolie de l'extérieur qui a fait d'elle "la fille de la librairie", et pas "la fille de l'accueil", ni "la fille du boulanger".

C'est sans doute le fait d'être jolie de l'intérieur qui n'a pas fait d'elle "la fille de l'agence immobilière", ni "la fille de la compta".

Elle a du pétillant dans les yeux, évidemment, mais ce n'est pas à cela qu'on la reconnaît. Ce n'est pas à cela qu'on décèle qu'elle est la fille de la librairie, qu'elle travaille ici.


On ne la reconnaît pas tout de suite d'ailleurs. Elle traîne comme 3 autres personnes dans le magasin de livres de 11 heures le jeudi. Le patron lit des éditos sur du papier glacé, les sourcils froncés en grignotant des speculoos trempés dans du thé. Sinon ça fait du bruit pour les gens.

Elle traîne comme tout le monde, à prendre et à reposer des livres à des endroits différents. Mais elle le fait avec davantage d'assurance.

Elle est chez elle.

Elle connaît bien les 3 grandes tables à best-sellers, avec en plus quelques initiatives de la part du patron. Elle pourrait dessiner la mezzanine à philosophie/management, si elle savait dessiner. C'est elle qui a écrt à la main le tout petit panneau "théâtre" sur l'étagère dans le renfoncement.

Elle se balade. Les yeux rivés sur les 4èmes de couverture, les 3 autres traineurs ne la remarquent pas.

Mais elle se rend toujours disponible. Pour rendre service, pas pour vendre. A chaque regard interrogatif, à chaque doigt qui parcourt les rangées trop aléatoirement, elle répond avec un écarquillement discret et un soulèvement de sourcils humble.

Son visage dit silencieusement : "je peux vous aider?".


Elle est si sobre qu'elle ne se fait remarquer qu'auprès de ceux qui ont besoin d'elle.

La fille du magasin de livres est parfaite.

Partager cet article

Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article

commentaires

I am an independent Social Media Consultant, check my portfolio:

http://ugoorlando.com/

Community-Management-Freelancer.png