Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 août 2010 5 06 /08 /août /2010 00:00

Julien déjeune. Julien déjeune sous le soleil une salade de saison. Julien déjeune sous le soleil une salade de saison, avec tous les gens qu'il aime, tous ceux qui comptent pour lui. Julien est loin des soucis quotidiens. Julien est bien.

Entre deux plaisanteries traversant la table, Julien se dit qu'il est soulagé d'être là. Julien est content de remplir son rôle ici, plutôt que de jouer un rôle ailleurs. Julien voudrait rester là tout l'été.


Après une bouchée de tomate séchée à l'huile d'olive, son portable sonne.


Autour de la table, tout le monde prend un air grave. On dirait que Julien vient de faire une connerie, que c'est sa faute. Sophie soupire carrément quand elle voit que c'est le portable blanc.

Ce portable blanc qui, quand il sonne, oblige Julien à sortir de la pièce d'un pas pressé. "Allô, ..." puis une porte qui claque. Ce portable blanc qui, quand il est collé à l'oreille de Julien, oblige ce dernier à s'énerver. Ou du moins à avoir l'air tendu.

Tendu, il l'est maintenant. Julien, qui était bien il y a quelques secondes, même pas une minute, est maintenant tendu. Pourquoi ? Parce qu'ici, il n'y a pas de portes qui claquent. Et tout le monde entendrait tout. C'est pas très grave remarque, tout le monde a ce genre d'obligations. Mais là, non, Julien n'a aucune envie de répondre. Pas aujourd'hui, pas comme ça.

Sophie, comme les autres autour de la table, a droit au portable noir. Julien aurait préféré que ce soit celui-ci qui sonne, mais les gens qui comptent dans le répertoire du portable noir sont de toutes façons autour de cette table. Les gens qui comptent sont de toutes façons tous dans le répertoire du portable noir. Mais quel con, ce portable blanc !


"Bah? Tu réponds pas?"

lui demande Thomas la bouche pleine.

 

Celui-là n'a apparement pas conscience de la situation à laquelle est confronté Julien. D'ailleurs, ça y est, les doigts de Julien tremblent un peu, incertains. "Mais où est le silencieux déjà?". Sa voix aussi trahit le malaise.

Une oeillade vers la salade. Le contraste de la situation avant que le portable blanc ne sonne et la nervosité présente est trop important.


"Trop!"

gueule Julien en projetant le portable blanc contre le sol gris. Cassé.


Un temps où tout le monde se regarde, regarde aussi le portable blanc pour vérifier s'il est cassé. Et oui, il est bien cassé. Une voix dans le fond a même dit : "cassé".

Et Julien plonge sa tête dans l'arme du crime - sa main, qui en tremble encore. Ce mouvement de relâchement de tension décrit un arc de cercle depuis la position levée de la tête de Julien et sa configuration repos. Julien conclue cette jolie séquence visuelle d'un soupir ou peut-être du début d'un sanglot.

Laurence, qui passait dans le couloir souffle à Julien : "c'était ta femme?". Thomas lui tape sur l'épaule et soupire : "allez mec, tu t'en fous de ce qu'elle a à te dire". Sophie, la directrice, se levant pour reprendre le travail, lui affiche son soutien, l'air strict :

 

"elle pourrait te laisser tranquille, quand tu es au bureau".

 

La gorge étroite, Julien murmure "c'est...". Tout le monde fait silence pour pouvoir l'entendre "c'est tout le temps pareil... l'autre jour c'était mon frère... la semaine dernière un...". Julien hésite à confesser qu'il voit d'autres amis le week-end. Trop tard, il avait dit "un". Il continue donc "un pote de foot... ils me bouffent la vie... c'est... c'est 24 heures sur 24 quoi... c'est... infernal... et maintenant, elle voudrait qu'on parte en vacances... mais elle se demande même pas ce dont j'ai envie, moi!". Julien doit se calmer. De toutes façons, maintenant, tout le monde est déjà levé pour reprendre le travail. "C'est vrai... mince... Quelle vie je mène?"


Alors, tous les gens qu'il aime l'ayant laissé seul, Julien recule sa chaise dans un son de reniflement puis se sèche sur sa manche.

Il restera un peu de tomate séchée à l'huile d'olive dans la salade de saison de Julien.

 

portable-blanc.JPG

Partager cet article

Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article

commentaires

Jerome 21/08/2010 18:40



Mais comment dragué Julien si il n'a plus de téléphone ? Puis c'est qui ce julien ? Il vaut la peine d'avoir un numéro ? Ca rend fou d'être toutattache...



Ugo 21/08/2010 19:21



Complétement guedin. Julien doit encore être un de ces loosers avec un numéro en 07.



ouuzerlina 15/08/2010 01:02



moi, c'est pour ça que j'aime pas les portables. Ils nous obligent à rester en contact avec l'extérieur, alors que souvent on voudrait qu'on nous oublie. On voudrait être injoignable, être
seul(e) sur terre. On voudrait que le téléphone n'existe pas, oublier les soucis, oublier tout....


Et alors le téléphone sonne... Mais moi, souvent, j'oublie de répondre..


 


zerlina



Ugo 21/08/2010 19:16



Ou alors oublier son portable.


Au plaisir,



L U C 10/08/2010 23:21



Woaw ! Ca mériterait une suite, non ?
Pas forcément un roman, un feuilleton par exemple. A moins que tu ne l'aies déjà prévu et que j'ai loupé quelques épisodes...



Ugo 11/08/2010 08:37



Rien de prévu de mon côté, je cède les droits à qui veut.



I am an independent Social Media Consultant, check my portfolio:

http://ugoorlando.com/

Community-Management-Freelancer.png