Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2013 6 09 /02 /février /2013 00:00

D'un côté il y a toi et ton mec. De l'autre il y a moi et ma meuf.

Entre les deux: toi, l'inconnue du concert, et moi.

Entre nous deux: nos bras qui se frollent.

En fait, c'est plutôt nos poils de bras qui se touchent.

Ils glissent, ils se caressent, aux ondulations de la mélodie fine de José Gonzalez.

Sur les sauts de guitare sèches ou les échos de sa voix, nos bras restent parallèles. Ils font des allers-retours, un peu vers toi, un poil vers moi, pour valider que chacun des bras suit l'autre. Sans jamais qu'ils se touchent. Juste en restant en contact par les poils.

Ce serait un peu comme ça, le début d'une relation extra-conjugale avec toi. Sans jamais se toucher, juste rester en contact en faisant des allers-retours.

Nos mouvements sont les mêmes. Symétriques. Tandis qu'il te prend par l'épaule, elle me prend par la taille. Mais leurs gestes sont un peu faux, arythmiques. C'est pas de la tendresse de leur part, c'est un réflexe défensif, inconscient.

Sur les arpèges qui font plisser les yeux, je sens tes poils de bras, tu sens mes poils de bras, ils vont s'éloigner. Mais je suis sûr, tu es sûr, qu'on a les mêmes images aux mêmes moments. Sans se regarder. Sans se toucher. Même en perdant contact.

On repart chacun de notre côté avec nos inconnus.

 

comme-le-temps-s-efface-mais-pas-les-espaces-copie-2.png

 


Image: How Do You Go.

Partager cet article

Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article

commentaires