Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2010 4 16 /09 /septembre /2010 00:00

Dans un stade de foot, pendant un match de foot, il y a souvent des supporters. Si c'est un match important, il y a souvent de grands écrans. Et pour les vrais matchs de fous, il y a même des caméras.

 

Supporters + caméras + grands écrans. On l'a tous remarqué devant notre télé. D'un coup, apparaît un supporter soit déguisé, soit triste, soit enfant, soit femme. Il se remarque souvent dans le grand écran du stade. Qu'il supporte ou non l'équipe qui mène, il sursaute tout heureux, il tend le doigt vers l'écran plat, pour montrer à son copain d'à côté que tout le monde les voit en direct.

 


 

By globalite - http://www.flickr.com/photos/globalite/6243522778/, CC BY-SA 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=17192297

 

 

Généralement, ils tiennent pas une seconde dans cette position sans être zappés par le réalisateur. Ce mec doit s'agacer à chaque fois de tant de joie primaire. On imagine l'aigri dans son fauteuil à manettes. Cet instant de gloire lui parait sans doute trop banal, trop populaire. Alors, dégoûté, il passe à la caméra qui filme le ballon de foot de très très près pendant le dégagement aux 6 mètres. Le réalisateur doit espérer intimement que quelques-fois, les supporters ne feront pas ce geste, qu'ils ne se tourneront pas vers l'écran et qu'ils ne feront des grimaces impossibles.

 

Et parfois - très rarement mais parfois quand même - ils ne le font effectivement pas. Ou alors, on n'en est pas sûrs. On croit déceler des fois l'étincelle dans le regard, le supporter s'est peut-être remarqué. Est-il validé dans son esprit que c'est lui sur le grand écran ?

 

Parfois - plus souvent - c'est le voisin qui ne se remarque pas. Cela fait presque une seconde qu'il y en a un qui gesticule. Il indique à l'autre l'événement. Et ce benêt tourne la tête dans tous les sens, réagit à moitié. Et hop, la caméra sur le ballon de très très près.

 

Cet instant où tout bascule. Le changement de caméra entre le quidam, qui a payé sa place à pas-de-prix, et le ballon de foot, star éternelle. Ce switch très coupant porte pour moi une question : le supporter se sera-t-il remarqué sur le grand écran ? Ou restera-t-il sur sa faim ? Incertain ? Baloté ? Peut-être lui dira-t-on qu'il y est passé, mais lui ne s'y verra plus, s'y est-il aperçu ?

 

Cet instant de basculement en pleine incertitude me parait très cruel. La question m'en rapelle d'autres.

Lorsqu'un vieux couple décide de se suicider ensemble, y'a-t-il un laps de temps où l'un sait l'autre éteint ?

Le condamné à mort entendait-il tomber le couperet de la guillotine ?

Et à l'instant où la tour est tombée, Louise savait-elle qu'Allan l'aimait ?

 

 

Vincent Delerm // Allan et Louise

 


Visuel : Curiouser*Curiouser, via flickr

Partager cet article

Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article

commentaires

Tiphaine 03/11/2010 13:43



J'aime beaucoup, beaucoup, beaucoup ce texte... Merci à toi.



Ugo 04/11/2010 18:53



Merci ! Moi aussi, j'ai un peu d'affection pour lui.


Merci de lui donner un rab de gloire, à retardement ;)



I am an independent Social Media Consultant, check my portfolio:

http://ugoorlando.com/

Community-Management-Freelancer.png