Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 août 2013 3 14 /08 /août /2013 00:00

Depuis qu'elle est entrée dans l'ascenseur, tu ne lui dis pas. Le fourmillement de tes pensées a marqué une pause. 1 minute avant, 5 secondes après que tu aies vu son visage, son sourire, son corps, ses cheveux, ses vêtements près de toi, ça disait, ça dira "je pense à toi, je pense à toi, je ne fais que penser à toi, la nuit, le jour, entre les deux, surtout entre les deux, je pense à toi, à ce que cache ta bouche, à la distance toute juste entre tes épaules, à ce haut un peu lâche que tu portes quand il fait chaud, à ce qu'on pourrait faire tous les deux, à ce qu'on pourrait être tous les deux, je pense à ce que tu m'as dit, à ce que je pourrais te dire, à ce que tu pourrais me répondre et à ce que je pourrais te répondre, ce serait beau beau beau, oh s'il te plaît, connais-moi mieux".

Tu penses à ça, tout le temps. Tout le temps, tu penses à ça. Ca va, ça vient en circuit fermé.

Et quand tu marches dans ta rue, tu te racontes ce que ce serait avec sa main qui touche ta main. Quand tu lis, tu te dis que ce serait autre chose avec elle. Qu'elle interpréterait tes sourires, que tu déclencherais ses soupirs. Quand tu te réveilles la nuit en croyant qu'elle était là, tu ne dis rien, tu te redresses, tu ouvres grand les yeux, tu prends une gorgée d'eau, tu sais qu'elle n'est pas là, tu sais qu'elle aurait pu être là, qu'elle aurait pu laisser apparaître son visage derrière ton épaule, dans la nuit. Mais elle ne le fait pas. Et tu penses à elle comme à une amante régulière. Une qui te dirait "allez, c'est rien, reviens te coucher". Une qui te caresserait le dos avec un glissement sourd et sûr. Une qui serait tendre.

 

Elle, qui serait tendre.

 

Au lieu de ça, il ne se passe rien.

L'ascenseur dévale les étages doucement. Tu joues le rôle de celui qui a une relation normale avec elle. Tu es l'inconnu. Celui qui la salue. Le bon voisin. Tu fais ça très bien.

Rez-de-Chaussée, tu pars à droite, elle part à gauche.

 

Il ne se passe rien là, en vrai. Il ne se passe rien parce que la relation, l'amour, le vrai, il est à l'intérieur de toi.

Il vit seulement là, dans ta cage thoracique.

 

http://www.fubiz.net/wp-content/uploads/2013/01/James-Cooper-Photography8.jpg

 


Photo: James Cooper

Partager cet article

Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article

commentaires

I am an independent Social Media Consultant, check my portfolio:

http://ugoorlando.com/

Community-Management-Freelancer.png