Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 décembre 2013 3 25 /12 /décembre /2013 00:00
vignette en minuscules

vignette en minuscules

vignette en minuscules
Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
19 décembre 2013 4 19 /12 /décembre /2013 00:00

Et de cette réponse découlera le scénario fantasmé du film de ta vie.

Je t'en fais le synopsis:

Alban a loué une voiture à l'aéroport d'Oslo avec 2 amis. Ensemble, ils parcourent le pays vers le Nord. Arrivés à hauteur du Cercle Polaire Arctique, ils se séparent. Les amis d'Alban restent quelques jours pour observer le soleil de Minuit avant de redescendre en train. Alban quant à lui, prend la voiture puis le bateau pour l'île déserte de Hjelmen. Là, il sait qu'il ne reverra plus ses amis, ni le continent.

Ni Europcar d'ailleurs. Je te fais le reste du film, la fin de ta vie:

Après avoir survécu 7 semaines en autarcie grâce à la pêche et la cueillette, Alban sort son pot de Nutella, unique placement de produit de ces 1h20 de film restantes. Puis Alban meurt quand il a fini sur son doigt les derniers micro-grammes de pâte à lécher. Le pot restera dans l'environnement. Pendant le générique, on fait un travelling en hélicoptère sur les îles alentours et on se rend compte qu'Alban n'était qu'à 20 minutes de hors-bord d'une école dans laquelle un petit garçon à qui l'on pose, comme à lui...

...Comme à toi...

...la question: "Qu'est-ce que vous apporteriez sur une île déserte?". Seulement lui répondra autre chose.

Toi tu auras réussi à pourrir un film cool avec du Nutella. Et en plus, tu ne tries pas tes déchets.

Tu es un con, Alban.

 

nutella.png

 

 


Image: Google Maps

Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
15 décembre 2013 7 15 /12 /décembre /2013 00:00
vignette en minuscules

vignette en minuscules

vignette en minuscules
Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
10 décembre 2013 2 10 /12 /décembre /2013 00:00

Personne n'a possédé tout ça avant toi. Tu ne possèderas pas tout ça. Tu ne seras pas à la fois en 1873 à Vienne et à Montevideo en 2002. Tu n'auras pas toutes les maladies, pas aucune non plus.

Tu seras ou grand ou petit.

Tu seras ou urbain ou rural.

Tu seras ou homosexuel ou hétérosexuel.

Tu seras ou travailleur ou au foyer.

Tu seras ou noir ou blanc.

Tu mangeras à ta faim.

 

On te jugera. A ton tour, tu jugeras.

Tu t'habilleras tous les jours. Et tu aimeras de temps en temps.

Pour le reste, tu verras, auras, feras, fêteras. Ce sera ce qui se fera de mieux.

 

Ce sera à peu près ta vie. Et tu en seras déçu.

De manière irrémédiable, tu seras déçu.

 

 

http://24.media.tumblr.com/tumblr_m6q2ryz9kx1qz6ygbo1_500.jpg

 

 


Source image: inconnue

Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 00:00
vignette en minuscules

vignette en minuscules

vignette en minuscules
Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
3 décembre 2013 2 03 /12 /décembre /2013 00:00

Voilà, je sors de nous, je te regarde.

Tu manges ta compote, tu crois que je suis là, mais je suis pas là.

 

Je te vois, je crois que je t'aime, je me dis que c'est fou, que c'est grand, que c'est assez grand pour qu'on puisse pas le contourner, je sais que je t'aime. Tu me ramènes avec un grand "miaaam!".

Tu approches ton visage, tu es flou, tout se retourne, je m'évanouis de bonheur.

 

Si un jour je me retrouve seul, si je me retourne, c'est l'image que je verrais.

Si je devais me balader dans un parc sans toi, c'est l'image que je baladerais avec moi.

Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
30 novembre 2013 6 30 /11 /novembre /2013 00:00
vignette en minuscules

vignette en minuscules

vignette en minuscules
Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
23 novembre 2013 6 23 /11 /novembre /2013 00:00

Les accents résonnent, ricochent contre les immeubles immobiles. On ne sait pas tout de suite de quelle terrasse vient la vie, depuis la cour intérieure déserte.

Il y a des ombres qui bougent, des filles qui rient, des verres de vin.

Ce sont juste des jeunes gens qui parlent.

Il y a des toits, des lumières, des voilages qui se gonflent, se dégonflent et des pavés en bas.

 

Qu'est-ce qu'ils peuvent bien se dire qui prolonge leur nuit? Et celle de leurs voisins.

 

C'était un soir l'été dans une cour de Paris.

Ce soir c'est l'été au Nord de l'Italie.

 

piacenza-sur-seine.jpg

 

 


Image: Google Maps

Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 00:00
vignette en minuscules

vignette en minuscules

vignette en minuscules
Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 00:00

Et plus tard ce soir, il y aura le miroir.

Tu le sais. Tu te seras préparé. Tu seras sorti. Tu auras bu. Tu lui auras parlé, longtemps. Puis tu seras rentré. Et dans la salle de bain, paf, ton visage encore. Plus rouge, plus gras et plus tombant qu'à 19h, mais c'est encore ton visage.

Tu te préparais avec tellement d'anticipation. Tu t'étais rasé, épilé, lavé les cheveux. Tu avais révisé les regards. Tu avais même mis un peu d'ordre dans ton appart', tu avais passé un coup dans la salle de bain au cas où.

Il est à peine 22h10 et elle est encore près de toi, pour l'heure. Pourtant, tu le sais déjà. Tu sais déjà que tu te sentiras seul. Tout se passe comme prévu, mais pas comme imaginé. Tout se passe en fait bien, mais normalement. La discussion est agréable. Vous commandez d'autres bières. Le groupe joue bien, sans plus. Il y a des verres que vous allez devoir rendre à la consigne en sortant. Il y a une fille sur les épaules d'un mec. Plus de monde chez les femmes que chez les hommes.

Vraiment, tout est normal.

Alors tu appréhendes le miroir tout à l'heure. Parce que dans un monde normal, elle ne va pas prendre ta main, tu ne vas pas lui serrer la taille. Vous n'allez pas encastrer vos visages sur l'épaule de l'autre. Le monde est normal.

Devant ta glace, tu songeras à elle devant sa glace. Tu le sais déjà, alors qu'elle est encore à côté de toi. Tu te demandes quels attributs elle va retirer. Tu l'imagines se passer un coton sur les paupières. Toi, tu vas peut-être te masturber. Tu ne sais pas encore.

Ton visage à 19h et ton visage à 1h40. Le montant et le descendant.

Encore plus tard, il y aura la nuit.

Et encore tes rêves.

 

 aline je bois et puis je danse

 

 


Image: Aline

Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article