Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 00:00

L-U.JPG

Je fédère Ève pour ailes.

L'Heureuse est lue: herself.

 

Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 00:00
vignette en minuscules

vignette en minuscules

vignette en minuscules
Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
7 octobre 2012 7 07 /10 /octobre /2012 00:00

Ce qu'il se passait dans cet escalier, c'était important.

 

Elle avait son pied gauche sur la 3e marche pendant que son pied droit successivement balançait vers la 2e, puis fléchissait sur la 4e, et se caressait à sa jambe gauche.

Il était venu lui dire qu'il avait bien aimé sa chanson. Oui, elle avait composé et joué un petit truc à la guitare pour leur pote commune Sarah, 25 ans. Lui, il avait juste participé en donnant 20 euros à un cadeau collectif sans savoir si ça allait être des heures de massage ou de bronzage (ou un combo).

Il se tenait sur la 5e marche et il allait en fait descendre avant de la remarquer. Avant de la remarquer, il savait pas pourquoi il était venu à cette soirée. Après l'avoir remarquée, il s'est dit que descendre ou monter, c'était un peu pareil. En haut des marches, dos à lui, certainement, Sarah, son ex, les regardait sans savoir qu'elle se sentait un peu blessée.

Les gens les contournaient pour monter ou descendre ces escaliers. Elle les voyait passer en flou. Tout ce qui était net pour elle, c'était son visage à lui. Ses yeux noirs, son grain de beauté dans la gorge, ses 3 cheveux blancs précoces au-dessus de l'oreille et sa pilosité tardive sur la joue. Le reste, autour, elle saurait pas dire.

En haut, il y avait quelques pétards et des secrets qui se révélaient en petit comité. En bas, il y avait beaucoup de musique et des secrets qui se créaient en public.

 

Entre les deux, l'escalier, eux deux, qui allaient monter ou descendre, c'était assez égal. Pourquoi s'embrasser tout de suite?

Ils pouvaient bien se laisser balancer encore un peu de haut en bas et sur les côtés.

Ils savaient que ce qui se passait là était important. Ceux qui passaient là était moins importants.

 

C'était des marches en bois verni jaune pâle. Après la soirée, elles collaient.

 

http://24.media.tumblr.com/tumblr_m5veufJJyi1qccpz7o1_500.jpg

 

 


Image: Jacob Dahlgren via dvdp

Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 00:00
vignette en minuscules

vignette en minuscules

vignette en minuscules
Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
23 septembre 2012 7 23 /09 /septembre /2012 00:00
trottoirs paris dates gravées 2012

 

Ces morceaux de trottoirs disent leurs dates naissance en plein Paris. Ils sont fiers comme ça, d'être apparu en 1994, ou en 2001. En creux, ils disent que celui qu'ils recouvrent est plus ancien.


dates trottoirs paris 2011
dates trottoirs paris 2010
dates trottoirs paris 2009
dates trottoirs paris 2008
dates trottoirs paris 2007
dates trottoirs paris 2006
dates trottoirs paris 2005

 

Avec un peu de chance, ils provoquent des images chez les passants. Ce bout de bitume a pu être repéré par Woody Allen, chanté par Louis Garrel, foulé par Xavier et Neus dans Les Poupées Russes, fouillé par Zinedine Soualem dans Chacun Cherche son Chat.


paris sidewalks pavement date 2004
paris sidewalks pavement date 2003
paris sidewalks pavement date 2002
paris sidewalks pavement date 2001
paris sidewalks pavement date 2000
paris sidewalks pavement date 1999paris sidewalks pavement date 1998

En remontant les années sans être tout à fait lucide, on s'imagine aussi Philippe Noiret nous arrêter en bon Ripoux, plat du jour et 6 coups. On continue à l'evers et le gamin des 400 coups devenu grand nous suit discrètement, cabine téléphonique et journal. Puis il fait l'école buissonnière, en courant sur les pavés du dessous.


gravées sur les trottoirs parisiens 1997
gravées sur les trottoirs parisiens 1996gravées sur les trottoirs parisiens 1995gravées sur les trottoirs parisiens 1994gravées sur les trottoirs parisiens 1993gravées sur les trottoirs parisiens 1992

 

En divaguant carrément, on est dessiné par Sempé, on est photographié par Doisneau, on est animé dans la Panthère Rose. Et là, derrière l'immeuble certifié HQE, c'est Monsieur Hulot qui passe la tête.


paris trottoirs gris 1989paris trottoirs gris 1986paris trottoirs gris 1976paris trottoirs gris 1969

 

La pensée s'emporte pour de solides raisons. C'est du vrai, c'est du béton et c'est gravé dessus. Les images se projettent sur cet écran gris, déroulé méthodiquement, d'un geste centenaire...


paris empreintes trottoirs
Avenue de Flandres, 2012
paris empreintes trottoirs
Eugène Atget - "Asphalt Pavers" 1900 - Musée Carnavalet, 2012
Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 00:00
vignette en minuscules

vignette en minuscules

vignette en minuscules
Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 00:00

-J'avais été à ce rendez-vous sans...

On peut pas vraiment appeler ça un rendez-vous. D'ailleurs, qu'est-ce qu'on apelle un rendez-vous? "Rendez-vous" a toujours sonné chez moi comme "examen", "mise à mort" ou "cérémonie".

Beaucoup de personnes se préparent d'ailleurs avant d'aller à un rendez-vous. On se prépare tous un peu en fait. Au moins un minimum. Même sans le savoir. Même si on appelle pas ça un rendez-vous. Certains vont jusqu'à s'épiler. D'autres se lavent simplement les dents, comme toujours, mais - là - dans l'optique de ce rendez-vous.

En ce qui me concerne, je prépare souvent le programme de mon interlocuteur sur les 2 dernières semaines et ses perspectives d'avenir sur les 2 prochaines années. Pour avoir de la conversation. Je révise aussi rapidement mon programme des 2 dernières semaines, mais je préfère être spontané sur les perspectives d'avenir. C'est étudié.

Mais j'avais été à ce rendez-vous sans conversations. Peut-être par paresse. Peut-être parce qu'il était plus important que les autres, et que je voulais de la spontanéité sur toute la ligne.

Elle non plus n'avait apparemment pas de conversation.

En fait, on avait facilement trouvé un moment pour se voir, précisement parce que notre emploi du temps n'était pas chargé.

Nos 2 dernières semaines ont été bouclées en 2 minutes, on a réussi à aller plus loin. À bien creuser. À aller dans le physique. À parler d'humain à humain. Pas d'expériences en envies, de connaissances en superficialité, de bas étage à bas étage. Non, on a vraiment appris à se connaître.

Sans épiderme, on a tapé dans le dur, directement. À la fois, c'est sale, c'est salé, mais ça touche profond, parce qu'on se rend compte qu'on est pareil dans le fond. Dans le fond.

Elle m'a demandé pourquoi j'aimais le jaune. Je lui ai demandé si elle manquait à sa mère. On s'est répondu sincèrement et je crois qu'on s'est vraiment écoutés.

Toi qui te prépare d'habitude pour tes rendez-vous, pour que tu comprennes, je vais te dire: "c'était un bon rendez-vous".

 

-Ca veut dire que tu l'as baisée?

Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 00:00
vignette en minuscules

vignette en minuscules

vignette en minuscules
Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
7 septembre 2012 5 07 /09 /septembre /2012 00:00

Il croit que derrière ses lunettes noires je vois pas ses yeux.

Il a raison: derrière ses lunettes noires, je vois pas ses yeux. Mais par le côté, il y a un trou, et là je vois ses yeux. Par là, je vois ses vrais yeux. Parce qu'il croit que je vois pas ses yeux, alors il fait pas des yeux spéciaux. Par là, il a ses yeux, ses vrais yeux.

Et quand il était sur le rebord de trois-quart arrière, à regarder sur le sol, à balancer ses pieds, là j'ai vu ses vrais yeux. Des yeux qui vont avoir une discussion sérieuse. Je devine pas si elle sera agréable ou non.

Une décision est en train d'être prise dans ces yeux là.

Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
4 septembre 2012 2 04 /09 /septembre /2012 00:00
vignette en minuscules

vignette en minuscules

vignette en minuscules

vignette en minuscules
Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article