Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 août 2016 2 09 /08 /août /2016 01:00
vignette en minuscules

vignette en minuscules

vignette en minuscules
Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
31 juillet 2016 7 31 /07 /juillet /2016 01:00

Amusant d’être là, devant la photo du Golden Gate, mais en vrai. Je ne prends pas la photo, ni la pose.

Pourtant, j’ai conscience d’être là où beaucoup de gens avant moi ont été. Au même endroit que beaucoup de mes amis. Après.

Là, curieusement, il n’y a personne. Il y a bien 2 silhouettes qui s’approchent et altèrent l’air avec leurs vociférations, mais pour l’instant, je suis tout seul. Là où tout le monde a été.

Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
20 juillet 2016 3 20 /07 /juillet /2016 01:00
vignette en minuscules

vignette en minuscules

vignette en minuscules
Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
15 juillet 2016 5 15 /07 /juillet /2016 01:00

Aujourd'hui mes parents ont des trucs à faire. Ils me laissent avec tonton. Il me dit qu’on va bien s'amuser tous les deux, que je verrai, et que je serai content!


Dans sa voiture, ça sent le sapin magique à la banane et la poussière chaude, mais ça va. Il m’emmène manger une glace au melon comme j’aime. Il me laisse monter à l’avant avec lui. Tonton, il est gentil. C’est mon tonton préféré.
 

Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
18 juin 2016 6 18 /06 /juin /2016 02:00
vignette en minuscules

vignette en minuscules

vignette en minuscules
Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
7 juin 2016 2 07 /06 /juin /2016 02:00

Les silhouettes se massent pour garnir les immeubles parisiens. Moi, je les croise dans les couloirs. Je prends la même ligne, dans l’autre direction. C’est l’aube et je suis fatiguée, je rentre dormir à Courbevoie. Il m’a épuisée.


D’habitude, c’est plus tranquille. Je les déshabille, ils s’allongent. On échange 2 ou 3 banalités, on se rend compte qu’on a pas grand chose en commun, et voilà. On est comme deux inconnus de la rue, mais dans un lit. La suite, c’est fastidieux, mais c’est le travail.


Par contre, celui-là, je sais pas. D’abord, ça m’a énervée ce qu’il m’a dit. Mais il avait payé pour la nuit, alors je suis restée. Ca avait rien à voir avec ce qu’ils disent d’habitude. Lui, il me parlait vraiment de lui. Et il me parlait vraiment de moi. C’est fou comme il parlait de moi. Il parlait de moi si bien. Et lui... Lui, il était tellement bienveillant que ça m’a touchée.


Il voyait bien que ça m’agaçait, que je voulais juste le vider une fois ou deux et rentrer. Je répondais à peine et il continuait. Comme s’il savait que ça me ferait du bien de me souvenir de ses mots. Maintenant. Écrasée contre le strapontin.


Et sa bouche, son dos. Qu’il était beau son dos quand il dormait.


Une silhouette, c’est important, c’est un individu.

 

Cet individu.

 

source image: Wayne Levin

Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
25 mai 2016 3 25 /05 /mai /2016 01:00
vignette en minuscules

vignette en minuscules

vignette en minuscules
Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
15 mai 2016 7 15 /05 /mai /2016 01:00

Ils discutaient de la ville où ils avaient tous les deux vécu, du lycée, des bars, du prénom de la kiosquière. Toi, pendant ce temps, tu ne voyais pas le temps passer. Tu observais ses seins, trop pleins pour cette petite tunique rouge. Tu devinais ses tétons qui avaient marché dans la ville toute la journée sans se plaindre. Enfermés, emballés trop serrés dans du tissu travaillé. Il allait falloir les libérer.

 

Alors, oui, ces deux-là s’étaient trouvé un point commun, mais tu avais confiance.

 

Tu attendais.

Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
8 mai 2016 7 08 /05 /mai /2016 01:00
vignette en minuscules

vignette en minuscules

vignette en minuscules
Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
3 mai 2016 2 03 /05 /mai /2016 01:00

Le bon erre

Le mauvais sait

 

Il explore, le bon, il cherche. Il n'a pas les réponses. Ou quand il les a, il les remet en question. Il est plein de points d'interrogations. On le prend pour un perdu, un naïf. Le mauvais ne manque pas de qualificatifs pour le bon. Et il les lui assène, très sûr de lui. Le mauvais ponctue ses phrases de "point final".

 

Le bon sert

Le mauvais hait

 

 

 

 

 

Le bon parti

Le mauvais vin

 

C'est une histoire que le vieux raconte souvent au dîner. Pour demander la main de sa fille, un jeune homme, avait apporté une très bonne bouteille. Le maître de maison avait gardé le grand cru, et avait versé du vin ordinaire dans la carafe. L'invité buvait la piquette d'un air connaisseur, et lui trouvait mille qualités. Il n'eût pas la main de la belle. Elle épousa un homme ordinaire.

 

Le bon partit

La mauvais vînt

 

 

 

 

 

Le bon pâtit

Le mauvais va

 

"Pourquoi ça tombe toujours sur moi?" L'un faisait les bêtises et décampait vite. L'autre mettait 3 secondes de trop à comprendre ce qu'il se passait, restait sur place, et se faisait prendre. Classique.

 

Le bon marche

Le mauvais court

Le bon marche

image - et jeu de mot - source: le très bon Adieu et à demain

Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article

I am an independent Social Media Consultant, check my portfolio:

http://ugoorlando.com/

Community-Management-Freelancer.png