Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 00:00
Oui parce que en fait, Jack doit partir, parce qu'il a trouvé du boulot... ailleurs, loin. Et Katia, bah elle doit rester là, à l'endroit où ils se sont connus, parce que... Bref, il y a du vent, le train va maintenant partir.

Allons-nous se revoir, Jack ?
Non, Katia, vous faites une faute de français. C'est allons-nous nous revoir, ou va-t-on se revoir, mais vous ne pouvez pas accorder le "se" avec le "nous", c'est moche, c'est faux, personne ne fait ça. Et, vous savez Katia, vous n'êtes pas tout à fait moche.
Soit, allons-nous nous revoir, Jack ?
Je ne peux pas vous le promettre, Katia.
Quoi ?
C'est vrai, nous ne pouvons pas nous promettre de nous revoir, alors que rien n'est moins sûr. Ce serait hypocrite.
Alors notre histoire est hypocrite, Jack ?
Non... Enfin si... Mais tout cela n'a rien à voir, ne mélangez pas tout, Katia.
Oh, Jack.
Ce que j'essaie de dire c'est que des tas de gens se promettent de se revoir une fois qu'ils seront séparés par les distances, et ils ne se croisent finalement jamais plus. Alors, voyez-vous, je préfère ne rien vous promettre et ce sera la bonne surprise
, Karen, lorsqu'un jour peut-être...
Qui est Karen ?!
Je vous demande pardon.
Vous avez dit Karen, qui est cette femme ?
J'ai dit Karen ?
Parfaitement, vous venez de le dire.
Et naturellement, vous ne vous appellez pas Karen ?
Mais pas du tout enfin. Je m'appelle Katia.
Oh je vois ! Hahahahaha... Je vous en prie... Katia, Karen, ... Vous êtes vraiment une femme old school. Ah gnagnagna, et je voudrais vous revoir, et appelez-moi par mon vrai prénom. Ca va quoi, on est au 19e siècle
ma petite. Il serait temps d'évoluer un peu maintenant.
Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 00:00
Ceux qui ont un petit quart d'heure devant eux, cliquez sur le bouton play.
Les autres, cliquez sur le bouton play et cliquez alors immédiatement sur le bouton pause. Réduisez cette page, vous reviendrez plus tard.

Mais t'es relou à nous donner des ordres, c'est quoi ton truc ?
Un court-métrage de Jérémy Clapin, avec la voix de Julien Boisselier. Je l'apprécie dans l'idée et la réalisation, comme vous j'espère.



Comme souvent avec les choses que l'on apprécie, ça fait raisonnance...
Articles relatifs : Trilogie, A la dérive
, Cannibales
Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 00:00

C'est la seule qui compte. Les autres, de plus en plus longues, de plus en plus anodines, ne donnent qu'un empâtement tiédasse, une abondance gâcheuse. La dernière, peut-être, retrouve avec la désillusion de finir un semblant de pouvoir...
Mais la première gorgée ! Gorgée ? Ça commence bien avant la gorge. Sur les lèvres déjà cet or mousseux, fraîcheur amplifiée par l'écume, puis lentement sur le palais bonheur tamisé d'amertume. Comme elle semble longue, la première gorgée ! On la boit tout de suite, avec une avidité faussement instinctive. En fait, tout est écrit : la quantité, ce ni trop ni trop peu qui fait l'amorce idéale ; le bien-être immédiat ponctué par un soupir, un claquement de langue, ou un silence qui les vaut; la sensation trompeuse d'un plaisir qui s'ouvre à l'infini... En même temps, on sait déjà. Tout le meilleur est pris. On repose son verre, et on l'éloigne même un peu sur le petit carré buvardeux. On savoure la couleur, faux miel, soleil froid. Par tout un rituel de sagesse et d'attente, on voudrait maîtriser le miracle qui vient à la fois de se produire et de s'échapper. On lit avec satisfaction sur la paroi du verre le nom précis de la bière que l'on avait commandée. Mais contenant et contenu peuvent s'interroger, se répondre en abîme, rien ne se multipliera plus. On aimerait garder le secret de l'or pur, et l'enfermer dans des formules. Mais devant sa petite table blanche éclaboussée de soleil, l'alchimiste déçu ne sauve que les apparences, et boit de plus en plus de bière avec de moins en moins de joie. C'est un bonheur amer : on boit pour oublier la première gorgée.

 
Texte : Philippe Delerm
La Première Gorgée de Bière et Autres Plaisirs minuscules, l'arpenteur 
Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
26 octobre 2009 1 26 /10 /octobre /2009 00:00

"Parce que Thomas trouvait qu'ils étaient trop gros"
Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
24 octobre 2009 6 24 /10 /octobre /2009 00:00
Novembre, en hiver.

Elle, un sourire généreux, plein de dents. Des moufles blanches, d'une laine un peu brillante.
Lui, long manteau noir, sourit aussi, mais moins joliement. Il en a sans doute moins l'habitude.

Elle a quelque-chose de Valéria Bruni-Tedeschi, lui quelque-chose de Lambert Wilson. Mais eux n'ont pas simplement l'air plus jeune, ils sont plus jeunes.
Debouts à 20 mètres d'une bouche de métro, apparemment ils viennent de se retrouver.

Il a dû comprendre à 16 ans qu'il n'était pas photogénique lorsqu'il sourait. Son regard est distant, mais ses yeux en contact presque direct.
Elle s'est certainement aperçue à 15 ans des effets assez extraodinairement semblables de ce sourire chez les hommes, quand il est projeté tout près.

Ils ont quelque-chose de factice.
D'unique.
Quelque-chose d'irresistible aussi.


Ok, les amants, vous arrêtez un peu maintenant.
Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
22 octobre 2009 4 22 /10 /octobre /2009 00:00
- Je ne sais pas si nous avons déjà été en contact tous les deux Nina.
- J'en doute. Nous ne nous faisons pas la bise au bureau, nous ne nous serrons pas la main non plus.
- S'est-on une seule fois touché physiquement, Nina ? S'est-on déjà bousculés ou effleurés du doigt ? Je ne le crois pas Nina. C'est pour cela Nina, que c'est très malappris de saisir votre main de la sorte, de la déganter comme si elle était déjà mienne. Cela ne se fait pas Nina de la caresser, de la sentir, de la baiser, sans me cacher, aux yeux des autres.
- C'est vrai, personne d'autre ne fait cela sur cette terrasse. Il doit y avoir une raison.
- Pardon Nina, pardon de violer ainsi la noblesse de votre nonchalance. Voulez-vous que je vous raccompagne chez vous ?
- Non, restons ici, mais cessez de me mordre. Vous me faites mal.
Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 00:00
Une création vidéo dirigée par Saman Keshavarz, qui utilise la technique de prise de vue à la première personne. On en oublierait presque que c'est un clip (Cinnamon Chasers - Luv Deluxe).
Via



J'aime bien cette prise de vue à la première personne.
Et, surtout, j'aime sa formulation : à la première personne.
Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
19 octobre 2009 1 19 /10 /octobre /2009 00:00
24 heures d'ondulation









Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 00:00

TckTckTck (*). Ceux qui suivent un peu connaissent la campagne autour du sommet de la Terre à Copenhague, le 7 décembre prochain. Cette fois, différentes personnalités chantent pour rassembler autour d'une cause commune : la prise de conscience du changement climatique.
Ca tourne, ça bouge, et c'est pour de vrai.

Des personnalités qui chantent pour la bonne cause... Un format classique, fait et refait ? Peut-être, mais cette vidéo vaut le coup d'oeil. Kofi Annan,
Mélanie Laurent, Charlie Winston, Guillaume Canet, Amadou et Mariam... Bref, plein de monde, de tout le monde.
Et aussi des personnalités improbables. Quoique : qui n'est pas concerné quand on parle du monde ?




Maintenant, celui qui danse en jetant une bouteille en plastique dans la poubelle de déchets non-recyclables, pendant qu'il dort alors que son lit brûle et qu'il regarde ailleurs... et bien, il craint.

Les autres, vous êtes ready ?

Join the call for a global climate deal at TckTckTck.org

Pour les blogueurs/webmasters qui voudraient placer un petit quelque-chose chez eux, un dernier lien : http://tcktcktck.org/node/62
Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
14 octobre 2009 3 14 /10 /octobre /2009 00:00
Renan Luce n'a pas besoin d'avoir été repenti, agent secret où petit voleur de cabats pour écrire, composer et chanter une vie.
Dans une peau incroyable, le temps d'une chanson.


Ce lundi (le 12 octobre), Renan Luce sort un nouvel album. Des morceaux à écouter tout doucement, un par un, plusieurs fois.
Comme on lit les nouvelles de Philippe Delerm.


En ce moment (13 et 14 octobre), Renan Luce est à la Cigale dans le but de faire de la musique devant des gens. Il continue sa tournée dans toute la France jusqu'au 18 décembre.


Bon concert. A défaut, bonne écoute.
Renan, une petite interview pour toutattaché, c'est quand tu veux.
Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article