Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 septembre 2009 5 18 /09 /septembre /2009 00:00
Quand on sait qu'on a encore quelques années à vivre, alors on sait qu'on aura encore certaines odeurs dans la tête. Encore quelques sensations, au moins une fois.

Encore ces moments où on sait qu'on a blessé quelqu'un sans le faire exprès, juste à cause d'un quiproquo.

Encore ces moments à parodier tous en coeur les incompris du second degré.

Encore ne pas savoir où ouvrir les yeux.

Encore se dire qu'il fait beau.

Encore se voir dire qu'il fait gris.

Encore entreprendre.

Encore se cogner le pied contre un meuble et savoir qu'on va avoir mal. Plus mal encore qu'au moment de cette réflexion.

Encore assis au restaurant, ne pas savoir quoi dire.

Encore rentrer chez soi et entendre un rire étranger.

Encore la jalousie.

Encore attendre la libération d'un guichet, un numéro à la main.

Encore la gorge liée par un mensonge bienveillant.

Encore attendre quelqu'un ou quelque-chose en voyant les minutes défiler, puis les heures.

Encore un choix cornélien qui se présente.

Encore être en retard et se dépêcher.

Encore écouter les autres parler des autres.

Encore devoir parler de soi.

Encore faire connaissance.

Encore faire preuve de performance.

Encore ne pas être reconnu à sa juste valeur.

Encore gaffer.

Encore nettoyer son appartement
parce que des invités sont attendus en prétendant qu'on l'aurait fait de toute manière.

Encore fêter son anniversaire.

Encore casser son image.

Encore se brûler la langue.


Encore s'intégrer dans une conversation.


Encore renverser un verre chez des gens qu'on ne connaît pas si bien que ça.

Encore inexorablement se rapprocher d'une personne, tout en s'en éloignant à première vue.

Encore aller chez Ikea et se dire qu'on devrait y aller plus souvent.

Encore vouloir vivre d'observation et finalement ne rien vivre du tout.

Encore se dire qu'on a pas fait assez de sauce pour les pâtes.

Encore partir en vacances.

Encore revenir de vacances.

Encore chercher ses mots.

Encore trouver la porte de sortie en soupirant qu'on ne trouve pas les mots.

Encore constater un déséquilibre.

Encore courber le dos, attendre que la période passe, puis abandonner, la faire passer.


Encore ne pas aller réchauffer son plat par politesse chez sa belle-famille, alors que manifestement, c'est froid.


Encore avoir l'air d'un con avec un gobelet à la main, le regard dans le vide, des cercles de conversations autour.


Encore nouer des preservatifs.


Encore griller la priorité.

Encore se voir griller la priorité.

Encore couper la parole.

Encore se faire couper la parole.

Encore attendre la fin du match de foot pour rentrer chez soi.

Encore attendre qu'elle mette ses chaussures pour sortir de chez soi.

Encore ne confier à personne sa surcharge de travail, parce que ça n'intéresse personne de se surcharger.

Encore proposer de faire la vaisselle chez des amis.

Encore voir par des amis
faire semblant de proposer de faire la vaisselle chez soi.

Encore jouer au Pictionnary avec des gens plus stupides que soi.

Encore se faire chambrer au Scrabble par des gens plus malins que soi.

Encore tomber amoureux.

Encore devoir séduire.



Encore la vie... Au moins une fois.



Encore, quand on sait qu'on a encore quelques années à vivre, les passer à prouver sa valeur.
Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
16 septembre 2009 3 16 /09 /septembre /2009 00:00
Alors, Romain et Florence, de retour du cinéma, arrivent ensemble chez Romain :

- Tu as aimé ce film ?
- Oui.
- Et maintenant, qu'est-ce qu'on fait ?
- Hmm... Je sais pas. On pourrait écouter quelques morceaux de Christophe Maé, retirer nos vêtements et nous allonger par terre.
- ...Ouais, ça me paraît très bien.

Et voilà.


Article relatif : A swedish love story
Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
14 septembre 2009 1 14 /09 /septembre /2009 00:00
Thème de la semaine (*) :


Personne
Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 00:00
Aujourd'hui, je ne savais pas avec précision quel jour c'était.
Aujourd'hui, j'imaginais que c'était un jour de semaine puisque j'étais venu travailler et que d'autres individus l'avaient aussi décidé.
Aujourd'hui, j'entendais son rire dans l'autre pièce sans qu'il ne me soit destiné.
Aujourd'hui, je consommais un plat cuisiné plus généreux en contenant qu'en contenu.
Aujourd'hui, je partais à 18h25, abordant la descente à une vitesse peu raisonnable.
Aujourd'hui, je rasais les voitures un peu plus qu'hier, un peu moins que demain.


Aujourd'hui, j'ai arrêté là. Il n'y aura pas de demain.


Pas pour moi.


Ce que je rêvais, quelqu'un d'autre le rêvera.
Ce que je pensais, quelqu'un d'autre le pensera.
Ce que j'étais, quelqu'un d'autre le sera.
Ce que j'aimais, quelqu'un d'autre l'aimera.
Ce que je cultivais, quelqu'un d'autre le cultivera.
Ce que je valais, quelqu'un d'autre le vaudra.


Alors demain, simplement, la machine de guerre tournera imperceptiblement moins vite.


Simplement.
Imperceptiblement.


Simple.
Imperceptible.
Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
6 septembre 2009 7 06 /09 /septembre /2009 00:00
Thème de la semaine (*) :


 
Courir



Salon silencieux : l'un sur son ordinateur, l'autre sur sa console de jeux.

Pfff Putain !
Quoi ?
Encore les voisins qui passent l'aspirateur là...
Ah, oui, j'avais pas entendu, et c'est vrai que maintenant que tu le dis...
Font chier quand même les gens, hein.
Ben, en même temps, on est dimanche.
Alors t'es de leur côté c'est ça ? Justement on est dimanche ! C'est le jour où on doit être au calme, parce que c'est sacré, putain ! Le dimanche, ça se respecte, merde.
...
C'est vrai quoi.
Mais tu crois pas en Dieu quand même ?
Et alors ? Y'a que ceux qui croient en Dieu qui ont le droit d'être tranquilles le dimanche ?

Hum... En même temps, d'un autre côté. Le dimanche, c'est peut-être le seul jour où ils peuvent passer l'aspirateur s'ils travaillent la semaine.
Ah ouais d'accord, t'insinues que de toutes façons, vu que je suis à la maison toute la semaine, ça fait pas grande différence si j'entends l'aspirateur le mardi, le jeudi ou le dimanche, c'est ça ?
Bah...
Ouais, d'accord, ok. C'est bon, j'ai compris.
Attends, c'est pas ça, mais tu peux pas te plaindre que tes voisins passent l'aspirateur le dimanche. C'est comme ça, la plupart des gens passent l'aspirateur, la tondeuse, font des travaux le week-end, et...
Ah ! Voilà, c'est ça : le week-end ! Ils pourraient très bien le passer le samedi, mais ils le passent le dimanche, tous les dimanches. RIen que pour emmerder ceux qui veulent être tranquilles le dimanche.
...
C'est vrai quoi, non ?
Mais t'es tranquille en semaine aussi, toi.
...
Non ?
C'est pas le problème.
Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
31 août 2009 1 31 /08 /août /2009 00:00
Une fille me disait en cours d'histoire-géo,


En 3eme A,
Au premier rang,
Parce que j'avais été déplacé,
Parce que je bavardais,
Entre Lénine et Staline,

Elle me disait,
Une mèche sur l'oeil,
L'autre derrière l'oreille,
Avec ses yeux noirs et ses tâches de rousseur,
Son air de première de la classe rebelle,
Vive mais pas stakhanoviste pour un sou,

Elle me disait,
Alors qu'on discutait des 25 minutes qui restaient dans ce cours,
Pendant que notre prof était de plus en plus agacé,
Quand je la regardais en contre-jour,
Cet après-midi là de deuxième trimestre,
Alors que je pensais exactement la même chose qu'elle au même moment,

Elle me disait,
Que "pour [elle], là où le temps [passait] le plus vite, [c'était] sur internet" :
"Pour moi, là où le temps passe le plus vite, c'est sur internet".



C'est tout.
Non, c'est pas tout.



Du coup,
Je lui ai répondu,
Faussement détaché :
"Ouais t'as raison, moi c'est pareil",

Ajoutant,
L'air de rien,
Mais chargé d'enjeu :
"Euh... T'as msn?".



Du coup,
Au cours suivant,
Je bavardais toujours autant,
Exprès.



Mais le prof m'a laissé à ma place.



Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
26 août 2009 3 26 /08 /août /2009 00:00
Did you appreciate this movie ?
Visste du uppskatta den här filmen ?


Yes, I did.

Ja.


And now, what would we do ?
Och nu, vad skulle vi göra ?


Hum... I don't know. We could listen to some Peter von Poehl songs, take off our clothes and lie on the floor.
Hm... Jag vet inte. Vi kunde lyssna några Peter von Poehl låtar, ta av våra kläder och ligger på marken.


...Yep, sounds great.
...Japp, låter bra.



Crédits photos : les excellents Rémi Chapeaublanc pour les 3 premières,
Et
Denis Rouvre
pour les 2 dernières

Deux grands esthètes.
Avertissement : certains de leurs modèles manquent clairement de pudeur.

Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 00:00
Passer devant un banc avec un clochard.
Penser à tout plein de choses à la fois.
Un banana-split imaginaire.
Chuchoter : "c'est beau ça".

"C'est beau ça". Alors, il faut le partager, le transmettre, le verbaliser.

Mais j'ai déjà eu cette pensée.
Ce banana-split, je le connais.

Je l'ai déjà écris et pourtant je n'ai pas tout exprimé.
Du banana-split, je n'ai partagé que la crème.
Et puis, je m'en suis allé.


Des articles imaginés,
puis écrits,
puis stockés,
puis publiés,
puis oubliés.

De l'émotion ressentie,
puis écrite,
puis stockée,
puis publiée,
puis oubliée.

Publier,
Puis oublier.

Publier.
Oublier.
Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
20 août 2009 4 20 /08 /août /2009 00:00
Vous êtes partis en vacances ?
Vous venez de découvrir toutattaché ?
Vous vous êtes dit que vous lirez ces tartines quand vous aurez le temps ?

Tant mieux, toutattaché accouche d'un nouveau fiston :


Ca rend bien là, comme ça, en 500*375 ? J'avais aussi essayé en 580*434, mais ça faisait clairement too much.

nplusdeux n'est pas un blog au sens 2.0 du terme, mais un site statique où les 34 articles de la série N+2 seront isolés.

Berlin, Malmö, Göteborg, Oslo, Karlstad, Örebrö, Eskilstuna, Stockholm, Uppsala, Östersund, Jönköping, København : retrouvez-y les carnets de voyage.

Pas de nouveaux contenus, pas d'évolutivité. Juste un e-book.
Pour la postérité.

Pour ceux qui ont tout bien suivi la série N+2 sur toutattaché, ce nouvel espace est donc inutile. Simplement, j'espère que vous avez eu autant de plaisir à lire ces pages que moi à les relire. Il s'agissait donc de textes écrits il y a deux ans sur un bloc-notes.
Je me surprenais parfois à taper par coeur, sans regarder, quelques phrases griffonnées il y a 2 ans.

Certains étés marquent plus que d'autres.
Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 00:00

Participation au défifoto sur le thème "Partage"
Un trottoir du Nord de l'Europe avec ma silhouette dessus

Pendant un peu plus d'un mois, je partagerai, ici, avec vous, les trottoirs du Nord de l'Europe avec ma silhouette dessus.

A suivre dans la semaine : N+2 sur toutattaché.

Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article