Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 mai 2009 6 16 /05 /mai /2009 00:00

Dans une gare, H1 dynamique.

 

H1 - (montre son paquet de foie gras à H2) Foie gras de canard

H2 - ...

H1 - Très bon !

H2 - (fait non de la tête)

H1 - (passe entre les autres personnages présents et montre son paquet de foie gras à H3)

H3 - ...

H1 - Tu sais ce que c’est ça ?

H3 - Ben oui du foie gras, mais j’en veux pas.

H1 - ...

H3 - J’en ai pas besoin quoi. Merci.

H1 - (passe son chemin, on l’entend au loin) Monsieur, du foie gras.

 


Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
15 mai 2009 5 15 /05 /mai /2009 00:00


Le jeu du vendredi // Où que c'est ?
Image proposée par le tenant du titre : LChe***

---

Médaille de chocolat
Vague indice sur l'éventuel hémisphère

Médaille de bronze
Continent + Point cardinal

Médaille d'argent
Pays + Point cardinal

Médaille d'or
Région ou ville la plus proche

Médaille de pétrole

Coordonnées exactes



Image : Google Maps
Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
13 mai 2009 3 13 /05 /mai /2009 00:00

A dream of togetherness
Turned into a brighter mess
A faint sigh my spoken best
Now, now

Make way for the simple hours
No finding the time it’s ours
A fate or it's a desire
I know

So I was the lucky one
Reading letters, not writing them
Taking pictures of anyone
I know

So let the sun shine
So let the sun shine
So let the sun shine
Let it come
To show us that tomorrow is eventual
We know it when the day is done

So let the sun shine
So let the sun shine
So let the sun shine
Let it come
To show us that tomorrow is eventual
We know it when the day is done

So let the sun shine
So let the sun shine
So let the sun shine
Let it come
To show us that tomorrow is eventual
We know it when the day is done


Au Revoir Simone // The lucky one

Galerie complète en cliquant sur l'image
Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
11 mai 2009 1 11 /05 /mai /2009 00:00
La rue assourdissante autour de moi hurlait.
Longue, mince, en grand deuil, douleur majestueuse,
Une femme passa, d'une main fastueuse
Soulevant, balançant le feston et l'ourlet ;

Agile et noble, avec sa jambe de statue.
Moi, je buvais, crispé comme un extravagant,
Dans son oeil, ciel livide où germe l'ouragan,
La douceur qui fascine et le plaisir qui tue.

Un éclair... puis la nuit ! - Fugitive beauté
Dont le regard m'a fait soudainement renaître,
Ne te verrai-je plus que dans l'éternité ?

Ailleurs, bien loin d'ici ! trop tard ! jamais peut-être !
Car j'ignore où tu fuis, tu ne sais où je vais,
Ô toi que j'eusse aimée, ô toi qui le savais !


Charles Baudelaire // A une passante




Participation au défifoto,
Sur le thème "Escaliers"
Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
9 mai 2009 6 09 /05 /mai /2009 00:00

LUI - Et vous avez fait ça plusieurs fois ?

ELLE - ...

LUI - Réponds-moi. Vous l'avez fait combien de fois ?

ELLE - Trois fois.

LUI - Trois fois ?

ELLE - Quatre peut-être.

LUI - Quatre ?

ELLE - Oui quatre

LUI - Trois fois, quatre fois...

ELLE - Trois-quatre fois. On a fait ça trois ou quatre fois. Ca te va comme ça ?

LUI - Non, ça me va pas.

ELLE - Alors qu'est-ce qui te faut encore ?

LUI - Mais comment ça qu'est-ce qu'il me faut. Tu, tu, tuuu...

ELLE - Tu, tu, tuuu... Je quoi ?

LUI - Ben, tu t'es même pas excusée.

ELLE - M'excuser ?

LUI - Oui, t'excuser. C'est la moindre des choses non ?

ELLE - Non. C'est comme ça, je m'excuserai pas.

LUI - Putain...

ELLE - Quoi ? J'ai pas bien entendu là !

LUI - Putain ! Putain ! J'ai dit putain ! Voilà !

ELLE - Tu pourras dire ce que tu veux. De toutes façons, je m'en fous.

LUI - Ben forcément, t'as pris du bon temps avec lui. Ca te suffit.

ELLE - Du bon temps, c'était même pas du bon temps. C'était pas spécialement bon.

LUI - Ah, ben si c'était pas bon alors !

ELLE - Va te faire foutre !

LUI - Eh doucement toi, tu me dis pas va te faire foutre !

ELLE - Mais qu'est-ce que tu veux dire d'autre ?

LUI - Qu'est-ce que je veux dire d'autre ? Mais y'a plein de choses à dire d'autre.

ELLE - Quoi par exemple ?

LUI - Par exemple ? (temps) Que la prochaine fois que tu approches de mon mec, je te fais sauter les dents. Poufiasse.

(ELLE sourit, LUI est grave)

Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
8 mai 2009 5 08 /05 /mai /2009 00:00


Le jeu du vendredi // Où que c'est ?

---

Médaille de chocolat
Vague indice sur l'éventuel hémisphère

Médaille de bronze
Continent + Point cardinal

Médaille d'argent
Pays + Point cardinal

Médaille d'or
Région ou ville la plus proche

Médaille de pétrole

Coordonnées exactes



Image : Google Maps
Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 00:00
Une vie comme une photo,
Comme un rêve,
Un scénario.

Une vie comme celle de Vincent Delerm,
Comme celle d'Ariel Wizman,
De Charles Beaudelaire.

Une vie comme les adultes en voient dans les films,
Comme les adolescents en imaginent,
Les enfants en dessinent.


Une vie et des photos en 1'12''


Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
2 mai 2009 6 02 /05 /mai /2009 00:00
Se dire que, sauf marginalisation, on se brossera les dents tous les jours de toute sa vie. Que, sauf grève de la faim, on mangera, tous les jours de toute sa vie. Que, sauf fête et/ou exaltation sexuelle, on dormira toutes les nuits de toute sa vie.
Les moins chanceux se disent aussi qu'ils feront la vaisselle tous les jours de toute leur vie. Que, sauf congés, ils travailleront 35 heures, toutes les semaines actives de toute leur vie de français. C'est peut-être là que se fait la vraie dichotomie entre ceux qui ont réussi dans la vie et les autres.

Ceux qui ont réussi dans la vie parviennent à réduire au minimum ces obligations. Au fond, c'est ce qu'on veut depuis qu'on est enfants : se défaire des obligations. Alors pourquoi changer d'objectif de fond ?

C'est ça. Réduire au minimum ces tâches forcées. Sans jamais pouvoir les anéantir. Ne pas y intégrer celle du travail et acheter un lave-vaisselle.

La vie croustillante ne se résume alors qu'à la marginalisation, aux grèves de la faim, aux fêtes, à l'exaltation sexuelle et aux congès.
Il ne s'agira alors plus alors que de profiter de ces entre-deux.


Deux jours par semaines pour vivre croustillemment.
Deux jours où on se brosse néanmoins les dents.


Ca me rapelle une chanson d'Aldebert : "Et quand arrive le jeudi, pour nous la s'maine est finie". Le jeudi, 4e jour d'une semaine de 7 jours.
Pour peu que le vendredi soit férié, les actifs sont en milieu de semaine le mardi à 18h. Le mardi, 2e jour d'une semaine de 7 jours. 2e jour ! Et celle-là, de nous souhaiter "bon week-end". Bonne vie, pauvre fille, bonne vie !


C'est là qu'arrive le fantasme du vagabond.


Celui de rêver sa vie. "Je serai pompier, j'éteindrai des feux". Oui gamin, tu éteindras des feux. Mais tu te brosseras les dents tous les jours. Avec ou sans conjoint. Avec ou sans gueule de bois. Avec ou sans électricité. Avec un ou plusieurs robinets. Avec de bonnes ou de mauvaises odeurs. Mais tous les jours . De toute ta vie.

Le fantasme tient alors à vivre comme dans un rêve. Comme dans un film. Un film où on ne voit que les parts les plus intéressantes de la vie du personnage. En gommant tout ce qui est routinier, redondant ou sans intérêt - à l'exception délicieuse du minimalisme.
On aimerait être cette femme qui se douche dans la banlieue de Tel-Aviv. On aimerait être ce groupe d'amis à la terrasse d'une villa côtière. On aimerait être cet enfant jouant aux billes. On aimerait être ce business-man dans un hôtel japonais.

Nous illusionnant que ceux-là ont des vies exceptionnelles. Alors que cette femme se douche régulièrement. Que ce groupe d'amis a
prévu plusieurs soirées similaires dans la semaine. Que cet enfant jouera aux billes encore plus d'une fois. Et que ce business-man mourra d'ennui plus tôt qu'on ne le croit, sans doute dans un Hilton dont il aura oublié la localité.

Et pire... que chacun se brosse les dents tous les jours.

Parfois plusieurs fois par jour.

Se voyant recommander de changer sa brosse à dents tous les 3 mois.


Sans pouvoir, sauf marginalisation, y échapper.




Visuels : Vectevs & srharris, via flickr

Participation au défifoto,
Sur le thème "association"


Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
1 mai 2009 5 01 /05 /mai /2009 00:00


Le jeu du vendredi // Où que c'est ?

---

Médaille de chocolat
Vague indice sur l'éventuel hémisphère

Médaille de bronze
Continent + point cardinal

Médaille d'argent
Pays

Médaille d'or
Région

Médaille de pétrole

Ville ou Coordonnées exactes



Image : Google Maps
Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
27 avril 2009 1 27 /04 /avril /2009 00:00
Je passe en cravate, devant ce mec au costume sal...

...

Il me dit "bonjour monsieur",
Je lui réponds pareil...

...

Lui fantasme de ma situation,
Moi de la sienne...

...

L'improvisation désargentée,
La possession diplômée...

...

Le besoin immédiat,
Le désir d'introspection...

...

Le fantasme du vagabond,
Le fantasme du vagabond...

...

Moi je ne suis qu'un étudiant, lui n'est qu'un clochard.



Participation au défifoto, sur le thème désir.

Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article