Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 décembre 2008 5 19 /12 /décembre /2008 00:00
Dans une vie passionnante, il y a toujours ces moments où on lave par terre.


Mais De Gaulle ? Il lavait par terre De Gaulle ?

Non, il avait une femme.


Ben oui, c’est comme ça, quand on vit accompagné, l’un des accompagnateurs a la possibilité d’avoir une vie dépourvue de serpillère.


D’ailleurs enfant... Je lavais pas par terre enfant...

Non, j’avais une môman.


Et je me souviens quand il lui prenait de déplacer mes peluches, puis mes BD, puis mes jeux vidéos, puis mon chargeur d’ordinateur.

Je me souviens aussi de cette impression d’enfermement qu’on ressentait avec mon pôpa. Certaines parties de la maison nous étaient interdites. Voyant ses accès à la cuisine restreints, mon pôpa devenait un homme affamé, un lion en cage. Enfermé dehors.

Jeter un emballage, se laver les mains, manger relevait de l’expédition. Pire, on se cachait de la ménagère d’alors moins de 50 ans pour enjamber un étang d’Ajax. Cela pouvait rendre fou, au même titre que le rubik's cube.


Elle, ressortait les vieux chaussons et nous embrouillait de zones propres, zones semi-propres, zones sales et no-mans-land. Les passe-droits étaient des chaussons, des chaussettes, des chaussettes propres ou des pieds nus. Prenez tout-ça, mélangez dans un rubik's cube et vous trouverez la logique de la ménagère vue par moi et le lion en cage.


La situation devenait parfois intenable. A tel point qu’un jour, je me souviens, le lion en cage et moi-même avons fui le foyer tant que la porte principale était encore accessible.

Un déjeuner en tête à tête à 11 ans avec un lion, ça marque.


Pourquoi cette sensation d’enfermement et cette pulsion de fuite ? Je ne comprenais pas pourquoi un pôpa si sage pouvait se laisser rendre fou par un rubik's cube.


Dans une vie passionnante, il y a toujours ces moments où on lave par terre.


Aujourd’hui, je lave par terre. Dans mon 18m², il n’y a que quelques enjambées de linot. Mais comme il faut bien les laver un jour, et que dans une vie passionnante, il y a toujours ces moments où on lave par terre, alors je lave par terre aujourd’hui.


C’est assez amusant. Mais ça en fout plein les mains.

Mince, j’avais pas remarqué que ce linot était placé dans un passage stratégique. 80 cm de largeur de sol mouillés bloque l’accès à la kitchenette, la salle de bain et la porte d’entrée, donc de sortie.


Me voilà cantonné à 10m².

10 m² ou peut-être 9 où je passe de toute façon le plus clair de mon temps.

9m² ou peut-être 10 avec un ordinateur, une fenêtre, une télé, un lit. Mais savoir que je serai cantonné à ces 9,5m² pendant une durée indéterminée est inacceptable.

Pire, je ne peux m’en prendre qu’à moi-même et je ne peux pas sortir de la cage.


J’aurais préféré ne pas le savoir.

D’ailleurs la prochaine fois, je ferai en sorte de ne pas me mettre au courant.


Peut-être est-ce pour cela que, parfois, sans explication, en rentrant de l’école, du collège, du lycée, puis « des cours », je retrouvais mes peluches, mes BD, mes jeux vidéos, puis mon chargeur d’ordinateur étrangement déplacés.


Et accessoirement plus propres.


Par préservation.

Par amour.


Dans une vie passionnante, il y a toujours un moment où on résout l’équation du rubik's cube.

Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
17 décembre 2008 3 17 /12 /décembre /2008 00:00


Souvent, pour s’amuser, les hommes d’équipage
Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers,
Qui suivent, indolents compagnons de voyage,
Le navire glissant sur les gouffres amers.


A peine les ont-ils déposés sur les planches,
Que ces rois de l’azur, maladroits et honteux,
Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches
Comme des avirons traîner à coté d’eux.


Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule!
Lui, naguère si beau, qu’il est comique et laid!
L’un agace son bec avec un brûle-gueule,
L’autre mime, en boitant, l’infirme qui volait!


Le Poête est semblable au prince des nuées
Qui hante la tempête et se rit de l’archer;
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l’empêchent de marcher.


Charles Baudelaire // L'albatros


Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
15 décembre 2008 1 15 /12 /décembre /2008 00:00

Alessandro Garofalo // Berlin, juillet 2006

"Tout est pareil,
Tout est égal"
C'était son discours au réveil
En général
J'ai mis du temps
Et avant-hier
J'ai trouvé l'argument
Qui la calmait sévère

Un tacle de Patrick Vieira
N'est pas une truite en chocolat
Une tente Quechua sur le canal
Un quatre étoiles
Un dirigeant d'la LCR
N'est pas un mono d'sports d'hiver

Cette photo de toi à Berlin
Bah c'est pas rien

"À gauche, à droite
C'est blanc bonnet"
C'était son discours ligne quatre
Après Châtelet
J'ai mis du temps
Et à Denfert
J'ai trouvé l'argument
Qui fait pleurer sa mère

Un bras d'honneur de Wayne Rooney
N'est pas une peluche de Mickey
Happy mondays au Bataclan
Un thé dansant
Un témoignage de l'abbé Pierre
N'est pas une soirée infirmière

Cette photo de toi à Berlin
Bah c'est pas rien

Vincent Delerm // 2008



Ugo Orlando // Berlin, juillet 2007
Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
13 décembre 2008 6 13 /12 /décembre /2008 00:00

Toutattaché qu’on est.

Au fil de la vie. Au rythme des valises, des amours et du travail. De la famille, des amis et des trousseaux de clés.

Au fil de la vie. Au bout des conversations, des nuits blanches et des anniversaires. De la naissance, du mariage et de la mort.

Au fil de la vie. Au bout de la vie. Tout seul qu’on est.

 

Tout seul, au bout du compte. Au gré des relations humaines, chacun est une plaque tournante unique. Unique mais toujours attachée.


Toutattaché qu’on est. A ceux qui sont attachés à nous. Toujours à partager au moins un bout de vie. Sans attaches est un fantasme.


Une seule vie. Une grille de lecture aux influences  multiples, complexes.

Une expérience exclusive. Vécue seul. Construite par l'attachement.


Ah dans le ventre maternel. Là, neuf, on ne faisait qu’un.

Mais encore, on l'était.




Bonne route toutattache.

 


Rythme de publication : A priori à chaque shampooing. Laissons le temps au neuf de s’altérer.

Auteurs : toutattache n'est pas une page perso, la publication est ouverte à qui le veut bien, et que je veux bien.

Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
1 décembre 2008 1 01 /12 /décembre /2008 00:00
photographie études écriture société lettre de motivation théâtre architecte commerce publicité scandinavie texte adecco jus de fruit gare petit malin quel temps fait-il aujourd'hui nostalgie discours assemblée orange le fabuleux destin d'amélie poulain chlore coiffure concept 11 septembre bailey's dossier vision courage liste de courses piges vincent delerm machine de blanc amsterdam monopoly lotissement géopolitique work it harder vice baccalauréat buzz neurologie veston l'historien peut-il être objectif chair rire déterminisme garde à vue vaisselle méditation nord vote cv voyager cubisme pouvoir parlementaire gouda leader d'opinion auschwitz noix de cajou bloom béret candidature chris esquerre île luminothérapie mosaïque esthète werner attitude but réplique parti démocrate européen musique translucide énergies renouvelables communication méritocratie entrepreneuriat citation bonheur lundi paroles densité 1930 crète stratégies action contre la faim orientation sexuelle marketing alternatif solution libéria make it better portée hibernation secrétariat risque hypo-allergénique perspectives d'évolution écologie média symétrie agnosticisme végétarien concentration fondations dada épicerie injustice urbanisme plaid tocqueville rêve smic horaire almanach fabrice lucchini ouverture facile moquette le caractère précède le style amicalement chaîne alimentaire à tes souhaits sophisme discount économie coupe du monde baudelaire séduction cinéma quizz thérapie de groupe résumé comité d'entreprise quiproquo globe quentin tarantino amour vocabulaire potentiel abus de position dominante tnt appel représentation sociale je sais que je ne sais rien google johnny's wine bar do it faster coldplay paperboard poivre et sel marcel sembat pendule reine parpaing tablature tâche exportations 9 mois  romantisme références cinématographiques notes racialisme peigne chromosome contraste blogosphère design performance plot l'odeur du velleda passionneur facebook administratif carte bancaire impressionnisme majorité stage minimalisme pub dansant 36 heures fenêtre transmission de capital culturel sur cour ubuesque objectif névrose open-pommes individualisme universaliste bâtard valeur anti-féminisme la première gorgée de bière sérieusement souvenir croissance le monde dû travaille mocassin mise à nu boucle problématique vol improvisation exceptionnel éthnocentrisme makes us stronger arte ballon philosophie champagne enfanter commerce équitable ressources humaines ikea conférence intp carbonara qualifié technologie sagesse selephanto asics actualité art velours


vous nicole romain manon jérôme hélène alexandre charlène virgile julie olivier sarah claudio marianne elliot darlene aurélien soraya will sandra ulf gaëlle jean-pierre lisa bakari laura brian gwennaëlle clément flore cédric lucille florent kelly jean emmanuelle théau auriane yoan marie michaël astride sylvain claire yoram virginie benoit victoria laurent camille charles émilie françois melissa julien scarlett benjamin marine sandro charlotte robert agathe jules cynthia farid sylvia antoine anastasia pierre-françois aurélie adrien delphine fabio vicky vincent jaël bruno vally éric clotilde woody béatrice dominique cécile sébastien marion fabien mathilde thomas sabrina barthélémy amandine darren jalila michel bibby mathieu jessica jordane félicia jérémy chloé louis ève nicolas alexandra quentin carla guillaume nathalie flavien sonia kay anthéa ariel hannah baptiste faustine floriant toi
Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article

I am an independent Social Media Consultant, check my portfolio:

http://ugoorlando.com/

Community-Management-Freelancer.png