Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 février 2014 2 11 /02 /février /2014 00:00

Ils t'ont dit "Quand deux personnes s'aiment très fort".

Ils t'ont expliqué, et onze après, tu as un enfant.

Tu es seule et tu as un enfant.

Quand on dit "Quand deux personnes s'aiment très fort", c'est de toi et cet enculé dont on parle?

Partager cet article

Published by Ugo
commenter cet article
10 février 2014 1 10 /02 /février /2014 00:00

David & Charlotte vivaient une vie 100% muscle. Ils avaient décidé de chasser tout temps mort. Après le travail, ils allaient général à des conférences, distribuaient 5 cartes de visite puis partaient Ils mangeaient sur le chemin du retour en répondant à leurs derniers mails.

Une fois à la maison, ils étaient heureux de se retrouver, s'embrassaient furtivement, puis discutaient de ce qu'ils avaient appris durant cette journée, de leurs ambitions, du bien qu'ils comptaient faire au monde et à leur couple. Une fois enrichis de cet échange, ils faisaient leur toilette en 4 minutes chacun puis ouvraient leur livre au lit. En ce moment, c'était Seth Godin pour Charlotte, Arianna Huffington pour David. Toujours en VO.

Ils s'aimaient pourtant, beaucoup. Ils faisaient même parfois l'amour (moyen vérifié de gagner en productivité le lendemain), mais pas tous les soirs. Ils dormaient 6 heures dans le calme le plus total. Au lever, ils envoyaient des mails à leurs subalternes pour qu'ils puissent effectuer des tâches simples durant la journée. Puis, ils se débarassaient en 18 minutes de la douche, du caca et du petit-déjeuner, qu'ils prenaient copieux et équilibré, mais debout.

Le weekend, ils avaient besoin de faire du sport (moyen vérifié de gagner en durée de vie). Ils voyaient des amis avec qui ils échangeaient ce qu'ils avaient appris durant la semaine, soit au parc près de chez eux (il convenait de minimiser le temps de transport), soit chez eux (quoique plus rarement ; cela salissait généralement de la vaisselle).

Tout allait pour le mieux dans leur vie. Ils avaient une femme de ménage, l'appli Uber, l'appli Ooshop, des tickets restaurant. Ils n'avaient évidemment pas d'enfant, ni de voiture. Ils changeaient de poste tous les 2 ans et demi, et étaient maintenant augmentés tous les ans de 2 points au-dessus de l'inflation.

Il fallait que ça leur arrive à eux.

David a hésité avant d'aller à l'enterrement de sa mère. Ca impliquait qu'il rate un séminaire exceptionnel avec la direction générale qu'il préparait depuis Septembre. Il était bouleversé par cette nouvelle - c'est sa mère qui lui a donné le goût de la réussite - il a été, a raté son séminaire et a été augmenté de seulement 2% l'année qui suivit. Et encore, il avait dû réclamer plusieurs fois son entretien annuel, lui qui l'avait en général début décembre, avant tous les autres BU Managers.

Cet événement a plongé David dans un doute profond. Celui-ci s'est tourné vers la religion en Mars et doit maintenant effectuer 5 prières d'une bonne dizaine de minutes par jour. Il a dû acheter un tapis tout au Nord de la ville (ce qui lui a valû 1 bonne heure de transport).

Charlotte, quant à elle, bouleversée de voir son mari si peu productif, perdit ses repères et se tourna également vers la religion. Une religion nouvelle, libre et tolérante. Une religion qui coûte quand même un bras, car il faut acheter un tas de livres, des DVD, des goodies, et payer une redevance mensuelle, si on veut être un vrai adepte. Si on veut être un adepte basique, voire médiocre, c'est notre problème, mais Charlotte, elle, voulait faire les choses bien. Elle a toujours voulu faire les choses bien.

Lorsque David rentrait de la dernière prière, Charlotte était souvent déjà couchée. Elle avait laissé de la vaisselle car sa nouvelle religion lui interdisaient certains types d'aliment. Elle devait donc acheter sa nourriture elle-même, cuisiner elle-même et faire la vaisselle elle-même car David avait licencié la femme de ménage - officiellement pour des raisons idéologiques.

David déclinait les sorties avec ses amis le weekend, apprenait par cœur des versets du Coran. Charlotte faisait des étirements pour vivre plus longtemps, cultivait maintenant son propre Quinoa. Ces deux-là étaient de moins en moins impliqués dans leur travail. Bientôt, ils allaient le perdre, c'était sûr. Charlotte voulait se tourner vers quelque-chose de plus spirituel de toute façon. Et David commençait à être gêné par le profit systématique.

Quand David proposa à Charlotte un weekend ruineux à La Mecque, elle déclina et proposa plutôt un suicide commun et spontané.

Ils n'ont pas perdu de temps.

Partager cet article

Published by Ugo
commenter cet article
8 février 2014 6 08 /02 /février /2014 00:00
vignette en minuscules

vignette en minuscules

vignette en minuscules

Partager cet article

Published by Ugo
commenter cet article
2 février 2014 7 02 /02 /février /2014 00:00

Voilà, j'ai bien dansé tout à l'heure, mais là j'ai le non-alcool mauvais, je me suis posé sur le canapé à côté de ce couple que je connais pas qui se pelote.

J'écoute la musique avec compassion pour ceux qui ont certainement composé des vrais trucs biens dans les années 90 mais qui n'ont pas eu la chance de se faire produire, et donc qu'on écoute pas aujourd'hui.

On est en Novembre, je l'ai connue il y a 2 mois. Juste ce qu'il faut pour ne pas trop en savoir sur elle, pour pas qu'elle en sache trop sur moi. Mais un peu quand même, on a validé quelques petites choses l'un sur l'autre. C'est pile la période où le doute s'installe. Ca se passe ou ça se passe pas.

Du coup, c'est sans doute à cette soirée que ça se passera ou que ça se passera pas. Et si ça passe, je veux savoir ce que ça coûte. En expérience de vie. En ambiance.

Je nous imagine nous séparant en 2012, on s'engueulerait très fort. Genre en pleine nuit, tous nus, avec des meubles cassés et tout. Moi gémissant en Français. Elle hystérique en Espagnol.

Ca aurait de l'allure. Alors, hypnotisé par ma projection, pantin, je me lève, je vais vers elle, elle danse avec moi, elle met mes yeux à l'ombre de ses cheveux.

C'est parti pour 3 ans.

 

un-truc-qui-se-passe.png


Partager cet article

Published by Ugo
commenter cet article
30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 00:00
vignette en minuscules

vignette en minuscules

vignette en minuscules

Partager cet article

Published by Ugo
commenter cet article
24 janvier 2014 5 24 /01 /janvier /2014 00:00

Tu te souviens? Quand on s'est installés ici, c'était vide, y avait rien, on avait rien. Tu te rappelles du premier dîner-pizza en tailleur sur le parquet? Puis y a eu la petite télé branchée par terre les 3 premiers soirs, tu te souviens? On rentrait du restaurant et on était contents de retrouver notre nouveau chez nous. Même si ça résonnait et qu'il faisait un peu froid sous notre seul drap. On voulait pas aller au ciné, non. On voulait être là!

 

44801696.jpg


Y avait une musique enfantine qui me trottait dans la tête. Ca faisait des rythmes différents. Ca tapait sur un piano désaccordé, un xylophone, ça soufflait dans une flûte au hasard. Tu te souviens comme ça sautillait comme ça? Quand ça faisait ces mélodies, on les chantait au hasard ensemble et on faisait des percussions avec les baguettes du jap, au milieu du salon. La bouche pleine souvent. Plus tard, on a retrouvé un bout de riz coincé dans le parquet, tu te souviens?

Il a fallu regarder sur le bon coin, louer une camionette 2 jours pour tout prendre. Et puis remettre dans la rue le meuble télé un peu cassé, à moitié réparé, puis dont la réparation était abîmée. Puis la nouvelle télé, t'aurais pas aimé qu'elle finisse par terre. Pour pas perturber le nouveau ballon, on prennait nos douches ensemble. Mais on restait trop longtemps et on finissait quand même à l'eau froide! Tu te souviens?

Quand il pleuvait dehors, on s'aimait dedans. On se lavait pas toujours le matin, parfois le soir. La pluie normalement c'est une sensation désagréable de mouillé. Mais là, c'était juste une musique. Un clapotis sympa. Ca rendait bien derrière nous, derrière ta guitare. Tu te souviens des mélodies que tu inventais avec la pluie? Une fois, il y a eu du tonnerre, on s'est arrêtés de chanter, on a fait de gros yeux, on s'est regardés. "Oh!" On a ri et on s'y est remis. Tu te souviens?

Bon, on s'installait doucement. Y avait un canapé prune comme tu voulais, le four marchait à peu près, on avait des verres dépareillés, mais on a quand même invité nos potes. Lise s'était assise sur la nouvelle table de nuit parce qu'on avait pas assez de tabourets, et c'était aussi simple que ça. Tu te souviens quand Martin a cramé un bout de papier peint? C'était pas grave, dès lendemain on se mettait à la peinture dans une moitié de l'appart. Toutes les affaires dans l'autre moitié, il a fallu qu'on dorme dans le salon.

Je balançais ma tête de gauche à droite quand tu te brossais les dents dans l'évier. Tu me demandais pourquoi, puis je chantais pour te répondre. Tu te souviens de cette musique qui me passait dans la tête, puis que je passais dans la tienne? Ca faisait une note longue, puis quelques notes courtes, puis une note longue, et ça recommençait un ton au-dessus. Ca partait un peu bas, puis ça montait haut, et ça descendait un peu moins bas. Une gentille grimpée. C'était un peu sucré, tonalité mineur, mélancolique mais joyeux!

On traînait. C'était marrant je trouvais de se réveiller avec le jour et la rumeur de la rue. Surtout le samedi avec le marché, les cris des enfants, les vieilles aux caddies et la gouaille commerçante, tu te souviens? Parfois, on faisait l'amour et le mec gueulait pour vendre ses melons. Je te racontais ça plus tard, une fois qu'on était dans la rue, et tu me disais que tu l'avais pas entendu toi, gueuler pour vendre ses melons. Alors je me taisais. Et puis toi, pour parler, tu me parlais, mais vraiment juste pour parler, on avait l'impression.

Puis il y a eu l'autre moitié de l'appart. La deuxième couche. Ca a séché rapidement et on a pu s'installer.

C'est-à-dire, tout mettre à la bonne place. Se faire offrir 2 nappes. Acheter un aspirateur à miettes. Être bien, quoi. Avoir une vraie assurance habitation, un fournisseur d'accès internet un peu sérieux. Et puis pour la déco, on a choisi de faire chaleureux.

On s'aimait de moins en moins le matin, parfois le soir. Je te faisais de moins en moins sourire avec mes chansons dans la tête. J'avais de moins en moins souvent de chansons dans la tête quand tu étais là, en fait.

Quand on a des invités, on prend l'apéritif sur la table basse, le repas sur la grande table et - souvent après - un thé sur la table basse. Voilà. Depuis. C'est à peu près tout.

Ca roule, oui. Tout roule. Sans encombre.

Ca roule tout droit quoi.

 

 

rhodes-tati.jpg

 

 


Images: Mon Oncle - Jacques Tati

Partager cet article

Published by Ugo
commenter cet article
22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 00:00

En regardant l'eau ruisseler sur mon ventre, je vois un vieil homme. Un homme qui en est peut-être à sa 20 000ème douche. Dont bien 2 000 dans ce nouvel appartement de la rue Lénine.

En regardant l'eau ruisseler, je vois lutter des poils blancs autour de mon nombril.

Il est peut-être temps.

Partager cet article

Published by Ugo
commenter cet article
19 janvier 2014 7 19 /01 /janvier /2014 00:00
vignette en minuscules

vignette en minuscules

vignette en minuscules

Partager cet article

Published by Ugo
commenter cet article
12 janvier 2014 7 12 /01 /janvier /2014 00:00

Tu traverses la ville avec quelques affaires rassemblées à la hâte. Ton sac n'est même pas correctement fermé. Tu n'as certainement pas assez d'argent et tu n'as pas ta brosse à dent.

Tu traverses quand même la ville. Ce qu'il y a de bien avec cette ville, c'est qu'on ne peut pas changer d'avis au milieu du chemin. On doit aller au bout de la ligne. On ne fait pas demi-tour. Tu hésites 5 fois, 8 fois, mais tu ne reviens pas sur tes pas, tu y vas.

En sortant du métro, tu hésites, tu ne veux pas y aller mais ton corps y va. Arrivé en bas, tu te souviens du code. Tu montes, tu sonnes. Une fois la porte ouverte, tu dis "il m'a foutu dehors".

Elle t'a foutu dehors il y a 4 jours mais elle est bien obligée de t'ouvrir. Tu es tellement relou que même tes potes ne peuvent pas te supporter sur leur canapé.

Tu as fait demi-tour sans faire demi-tour.

 

Screen-Shot-2013-11-24-at-12.31.10.png

Partager cet article

Published by Ugo
commenter cet article
7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 00:00
vignette en minuscules

vignette en minuscules

vignette en minuscules

Partager cet article

Published by Ugo
commenter cet article

I am an independent Social Media Consultant, check my portfolio:

http://ugoorlando.com/

Community-Management-Freelancer.png