Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2015 4 03 /12 /décembre /2015 01:00

-Monsieur, vous êtes croyant?

-...

-Vous êtes croyant, oui ou non?

-Non monsieur mais...

-Alors vous n'avez rien à faire ici, allez puer ailleurs!

 

C'est comme ça que je me suis retrouvé à manger du pain dur dans une cabine téléphonique. La maison de Dieu n'accueille que ceux qui y croient. Ca se tient.

Les cabines téléphoniques ne sont pas neuves en général. C'est assez mal isolé et le froid de Janvier y pénètre bien. Au moins, il ne me pleut pas dessus.

Une nuit à rester éveillé par peur de mourir. Au matin, j'avais décidé: j'allais voler un radiateur.

C'est un investissement le vol, mais parfois ça en vaut la peine. C'est un risque à prendre en comparaison au bénéfice éventuel. (J'avais fait la division pendant la nuit.)

Du coup, me voilà dans la cabine téléphonique avec un radiateur. Il est 17 heures 30. La nuit tombe. Tiens, je n'aurai pas de voisin cette nuit. Une petite pluie fine dont je suis abrité. La fatigue. Parfait.

Je me prépare une nuit à... peut-être 12 degrés. C'est bien ça 12 degrés... 12 degrés, c'est bien déjà pour un bébé? Je me souviens, sur les thermomètres, il y avait un nounours bleu dessiné en face de 12 degrès.

Bom bom bom.

Voilà, ça y est, c'est l'autre connard de tout à l'heure qui frappe à la porte. "Casse-toi connard!". Ils sont prêts à tout pour courir après l'argent ces putains de vendeurs de radiateur.

Y'a pas. Je reste à l'intérieur. Je m'accrche. Le radiateur et les câbles de mon baluchon bloquent l'entrée. "Tu peux pas me déloger, alors laisse-moi!". Il rentrera pas, il peut appeler les flics. "Tu peux appeler les flics si tu veux, enculé!".

Il rentrera pas dans ma cabine. "C'est ma cabine".

 

Là. Voilà. Il s'est vite découragé, pour un vendeur. Il m'a retiré dix minutes de sommeil, ce con. Tranquille. Plus d'inquiétude... Plus d'altitude...

Je rêve. Je rêve de mon enfance et de l'allum'gaz, avec lequel il faut pas jouer. Je rêve d'une voiture-bélier qui voudrait casser ma cabine. Je les chasserais à coup de Uzi.

Ta ta ta ta tam.

Et je rêve aussi d'une source d'électricité.

D'une prise qui m'aurait permis de rester en vie.

Mais je m'endors.

 

Voilà.

Déjà la sirène en fond sonore.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article

commentaires

I am an independent Social Media Consultant, check my portfolio:

http://ugoorlando.com/

Community-Management-Freelancer.png