Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 novembre 2010 5 05 /11 /novembre /2010 00:00
vignette en minuscules

vignette en minuscules

vignette en minuscules
Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
30 octobre 2010 6 30 /10 /octobre /2010 00:00

Amandine est opticienne. Enfin, elle travaille chez un opticien depuis 6 ans maintenant. Au début, ce n'était pas forcément ce qu'elle voulait faire, elle avait juste trouvé ce boulot.

Elle prend sa pause-déjeuner à heure fixe. Mais quand Amandine mange dans le café d'en face, elle n'hésite pas à retraverser la rue pour informer la clientèle tombant sur la porte fermée.

 

Ce qui a séduit Amandine dans ce métier, c'est le moment où elle pose et règle les lunettes sur les yeux des clients. Les doigts d'Amandine à 2 centimètres de leur visage. Ses yeux dans leurs montures. Amandine adore la diversité de la réaction des clients.

Beaucoup de regards, fuient, tergiversent, se posent dans tous les coins pour éviter Amandine, comme les yeux d'une poule. D'autres font semblant d'être à l'aise et se plantent dans les yeux d'Amandine, parfois d'un air aggressif. Les plus jeunes sont souvent soudain calmes et concentrés, emerveillés et intimidés par leur nouvelle vue ; cela leur apparaît souvent important et ils le montrent, plutôt, ils ne le cachent pas. Les vieux sont habitués, fatigués par tant de différents verres ; ces regards sont blasés, sages, et se posent doucement contre Amandine.

 

Enfin, évidemment, quand Amandine faisait ses débuts, certains regards indiscrets profitaient de la situation pour mater Amandine.

Demain, un regard tapera dans l'oeil d'Amandine. Elle ne regardera plus les montures, mais les yeux. Un bleu foncé, aux bords noirs. Demain, Amandine prendra 2 bonnes minutes pour vérifier les branches. Demain, elle tremblera un petit peu, en frôlant ces tempes poivre et sel.

 

Amandine prétendra que d'autres lunettes mettraient mieux le client en valeur. Demain, Amandine passera toute sa pause-déjeuner à informer la clientèle.

Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 00:00
vignette en minuscules

vignette en minuscules

vignette en minuscules
Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 00:00

- Il est vraiment trop mal foutu ce power point, c'est toi qui l'a fait ou je peux pourrir celui qui...
- Oui.
- Oui c'est toi qui l'a fait ou oui je peux pourrir celui qui l'a fait ?
- C'est moi qui l'ai fait.
- Ah ok.
- ...
- Et est-ce que je peux te pourrir ?

Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 00:00

Du 29 novembre au 5 décembre prochain, se déroulera à la Porte de Versailles la foire de l'orphelinat et de l'adoption. Un des moyens préférés des français pour s'équiper d'un enfant.

Si vous êtes un enfant seul, c'est également une chance inespérée de trouver une famille. Cependant, les organisateurs recommandent aux jeunes orphelins ayant un physique commun de réserver également un billet de retour dans leur région d'origine. Augustin Triaud, animateur d'un stand d'angle, explique : "les prix de train et d'avion deviennent peu abordables en s'y prenant au dernier moment, alors ces petits malheureux doivent prévoir le coup. Qu'ils mettent toutes les chances de leur côté, au moins une fois dans leur vie".

Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 00:00
vignette en minuscules

vignette en minuscules

vignette en minuscules
Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
12 octobre 2010 2 12 /10 /octobre /2010 00:00

Une terrasse du sud de la France et une piscine. Des amis le matin, café, table en plastique, ils ont l'impression d'être un cliché. Un cliché de vacances familiales. Au calme, loin de la ville, mais au mouvement des uns et des autres, des cousins, des amis et des relations de travail. Au son du téléphone et des indications.

"Non, après le rond-point de la gendarmerie, c'est la plus grosse maison sur la droite. Attends, je vous vois passer, c'est une grise ta Lancia, c'est ça?".

Au téléphone du maître de maison, c'est certainement une relation de travail. Les prénoms passent et s'emmêlent depuis quelques jours dans cette maison. Mais, ce nom de famille, tout le monde s'en souviendra. Pas un commun, genre "Delval", "Roussel" ou "Moreau". Pas un abusé, genre "Ducon", "Fumier" ou "Tabite".

Le brief succinct de l'homme d'affaires annoncera un patronyme doucement rigolo : Lapoire. Juste "Lapoire". Monsieur Lapoire quoi. Eric, apparemment. "Eric Lapoire, qui vient avec sa femme". La table en plastique pouffe. Bon.

Ca y est, il arrivent tout droit de leur voiture sur la terrasse. Les pauvres suent, ils sont fripés. Ils serrent des mains, comment vont-ils se présenter ? Un simple "Bonjour" pour Monsieur. Et un sobre "Marie" pour Madame. Cela sent la honte, habituelle, gérée et esquivée de s'apeller "Madame Lapoire".

200990213 cdc97d189e z

Madame Lapoire ! Marie est un phénomène tout doux. Elle n'est ni belle ni moche quoiqu'un peu vieille, ni de gauche ni de droite, ni gentille ni méchante, ni modeste ni prétentieuse. Elle est là, seulement, et tout va bien.

Pendant que son mari, de droite, accepte un café pour faire affaires. Madame Lapoire s'étale sur une malheureuse chaise en plastique. En 4 minutes, toute la terrasse sait que Madame Lapoire est du Pas-de-Calais, mais qu'elle habite avec Eric dans le 77, et puis qu'elle a fait toute la route toute seule, de 1h30 du matin à 10h, que son mari repart à la fin du week-end, mais qu'elle restait dans le sud une semaine et qu'elle va bien se reposer parce que de toutes façons ça fait 2 nuits qu'elle dort pas, et cela fait 7 ans qu'elle n'a pas pris de vacances.

Madame Lapoire ne s'intéresse pourtant pas qu'à elle. Elle ne connaît personne autour de la table en plastique, mais son statut de femme-de-Monsieur-Lapoire-toujours-à-faire-des-affaires-celui-là devrait la sauver de la situation. Madame Lapoire a un certain âge et doit savoir faire connaissance avec des gens dont elle ne connaît rien. Si Monsieur Lapoire a de la bouteille, elle doit avoir de la conversation.

Mais là c'est différent. La dame est épuisée. Il doit y avoir dans un coin de sa tête des velléités de banalités, et pourtant c'est l'essentiel qui transparaît. La carapace s'est effacée avec la fatigue, au fil de la route. Parce que Madame Lapoire a une sorte de conversation intéressante. Un verbe particulier.

Son truc c'est qu'elle pose des questions incohérentes pour passer du monologue au dialogue - des tirades aux répliques :

"Et donc, vous avez beaucoup de route?"

"Vous avez une jolie vue d'ici!"

"Vous avez mis du temps à faire construire la maison?"

"Où habitent vos enfants?"

"Vous restez déjeuner?"

"Ca va vous?"

Madame Lapoire a l'air banale et c'est son secret. Son rapide passage a éclairé la terrasse. Elle est une minimaliste qui s'ignore. Cette explosion de neutralité aura masqué les timides originalités.

Eric est parti. Tout le monde aime et regrette déjà Madame Lapoire.


 


Ce texte fait partie d'une série de 3 textes,

parus sur le blog participatif terra philia.


Visuel de julien ' via flickr.

Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
9 octobre 2010 6 09 /10 /octobre /2010 00:00
vignette en minuscules

 

vignette en minuscules

 

vignette en minuscules
Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 00:00

Allô ça va ? ... ouais, i'faut qu'on se voie ... faut qu'on s'parle, j'suis amoureux ... mais non pas d'toi, j'suis amoureux, j'suis sérieux ... ouais, une fille qui vient d'quitter son mec ... ouais bah ouais ... j'arrive pas à penser à aut'chose sans déconner ... nan mais ah c'est trop chiant quand j'pense à personne, j'suis tranquille mais ça m'fait chier et quand j'ai quelqu'un en tête c'est encore plus insupportable, tout me, enfin j'veux pas t'parler comme ça ... ouais ... ouais je sais ... je sais tout ça, mais on se voit alors ou pas ? ... nan mais j'veux t'parler en vrai tu vois ... mais nan pas un ciné j'veux pas aller au ciné, j'veux discuter quoi, voir quelqu'un d'autre, j'veux dire te voir toi ... ouais ... ok ... ok bah à toute ... ouais hé oublie pas hein, j'deviens dingue moi hein ... ciao.

Allô ça va ? ... ouais, ça faisait un bout hein ... ah merde, je tombe pas bien alors ... ouais bah dis-moi ouais ... ouais ... et du coup ? ... ah merde, je suis désolé pour toi ... et tu vas bien quand même ? enfin je veux dire, ça faisait combien de temps en fait ? ... ok mais j'étais même pas au courant que, faut dire que c'est pas facile de te suivre hein ? un coup par-ci un ... ouais ... ouais nan mais je comprends ouais ... bon, hé mec tu tiens le coup hein ... ouais ouais ok bah quand tu veux, moi aussi il faut que je te parle d'un truc d'toutes façons ... ouais bah je te dirai ... ce soir ? euh ouais je sais pas ... ok nan mais ok ok, vers quelle heure ? ... ouais ça marche ... attends, elle s'appelle comment ? ... ok ... nan nan rien ... nan rien, bah à ce soir ... ciao.

Ok,
c'est bon. Elle est plus dans mes derniers numéros compos.

Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article
3 octobre 2010 7 03 /10 /octobre /2010 00:00

vignette en minuscules

vignette en minuscules

vignette en minuscules
Repost 0
Published by Ugo
commenter cet article

I am an independent Social Media Consultant, check my portfolio:

http://ugoorlando.com/

Community-Management-Freelancer.png